Deck Profile : Coléoptroupe Stade Géant (Beetrooper Ballpark) Budget

Nouvelle mise à jour de deck profile, cette fois on s’attaque aux insectes ! Voici le fameux deck Gokipole / Stade Géant go second, sauf que cette fois j’y ai ajouté l’engine Coléoptroupe, le dernier archétype insecte et exclu TCG en date qui fonctionne très bien dans de nombreux decks typés insectes.

Bien qu’il soit possible de jouer certaines cartes assez onéreuses pour optimiser, la version que je présente ici reste très budget avec peu de carte chères ou adaptable selon le budget.

Decklist

  • Main Deck : 40 cartes au total
  • Monstres (34) :
    • x3 Brigadier Cancrelat Sombre Lumineux
    • x3 Gokipole
    • x3 Insecte de Résonance
    • x1 Chargeur Dévastateur
    • x3 Cancrelat Vengeur
    • x3 Guêpe de Bataille – Sting le Poison
    • x2 Guêpe de Bataille – Épingle la Cible
    • x1 Guêpe de Bataille – Arbalest le Feurapide
    • x1 Puissant Neptune de la Coléoptroupe Lourde
    • x2 Lancier Dard de la Coléoptroupe
    • x3 Bombardier Écaille de la Coléoptroupe
    • x3 Dragonpiqûre
    • x3 Illusionniste d’Effet
    • x2 Corbeau D.D.
  • Magies (7) :
    • x3 Stade Géant
    • x1 Terra Formation
    • x3 Descente de la Coléoptroupe
  • Extra Deck (15) :
    • x1 Salamangrande Almiraj
    • x1 Araignée Lien
    • x2 Corne Armure de la Coléoptroupe
    • x1 Atlas Invincible de la Coléoptroupe Géante
    • x1 Inzektor Picofalena
    • x1 Insecte Shinobi Hagakuremino
    • x2 Papillon Séraphin
    • x1 Apollousa, Arc de la Déesse
    • x1 Dragon Épéborrelle
    • x1 Résident des Abysses
    • x1 Numéro 41 : Bagooska le Tapir Terriblement Fatigué
    • x1 Numéro 38 : Espoir Annonciateur Dragon Titanesque Galactique
    • x1 Chef du Chaos, le Dragon Magique Chaotique

Decklist disponible sur OTK-Expert

Présentation

Ballpark est un deck thématique composé d’un mélange d’insectes génériques plutôt fort en général ayant de la synergie entre eux, et tournant autour des cartes « Stade Géant » (aka Giant Ballpark en anglais) et « Gokipole« , pensés pour fonctionner ensemble. C’est un deck principalement orienté go second qui veut avoir accès à un insecte random et surtout à Stade Géant afin de casser le board adverse et mettre en place des interruptions afin de l’empêcher de revenir dans la partie.

Stade Géant et Gokipole sont deux cartes nécessitant au moins un playset d’un monstre insecte normal de niveau 4, ce qui explique la présence de Brigadier Cancrelat Sombre Lumineux. Stade Géant va en foolish une copie afin de pouvoir les invoquer tous les trois pendant la battle phase et mettre de la pression (c’est l’insecte normal de niveau 4 ayant le plus d’ATK du jeu), mais il va aussi servir de cible à ajouter à la main par l’effet de Gokipole pour pouvoir ensuite l’invoquer spécialement et détruire sans cibler un monstre sur le terrain ayant autant ou plus d’ATK que lui.

A côté de tout ça nous avons les nouveaux Coléoptroupes (Beetrooper en anglais), qui ajoutent un vrai gameplay plutôt solide pour les insectes tour 1 en donnant quelques options de combo et des extenders. Ça remplace en quelques sortes les insectes randoms qu’il pouvait y avoir dans le deck à l’origine en offrant des lignes de jeu plus fluides, plus linéaires.

Ce qui nous intéresse dans cet engine, ce sont les extenders et surtout l’excellente Link-2 qui offre une seconde invocation normale, et peut en plus s’auto-reborn. Grâce à ça, on peut sortir de la main des Insecte de Résonance, des Gokipole ou des Cancrelat Vengeur afin de profiter de leurs effets lorsqu’ils quittent le terrain (surtout Résonance qui n’est pas limité en nombre d’usage par tour). Tout ça peut permettre de sortir une Apollousa tour 1 assez facilement (on esquive la lock aux insectes grâce à Papillon Séraphin).

Papillon Séraphin est d’ailleurs une autre possible interaction car il permet de reborn un insecte de max niveau 4 en effet rapide. En partant de là, on a quelques cibles intéressantes à récupérer qui peuvent avoir un impact pour le tour adverse, notamment Sting le Poison qui est une negate d’effet de monstre sur le terrain et Bombardier Écaille qui peut détruire un monstre qui active son effet sur le terrain.

A tout ça, j’ai ajouté également Dragonpiqûre, un nouvel insecte générique exclu TCG sorti dans BACH qui offre au deck un moyen efficace de faire des Synchro, Xyz ou simplement en tant que starter de combo. C’est un Insecte Ténèbres de niveau 4 qui est syntoniseur et qui permet d’invoquer spécialement un autre insecte de max niveau 4 de la main quand il est invoqué normalement. C’est sûrement une carte pensée comme support pour Inzektor je pense.

A côté de ça, il peut aussi moduler le niveau en bannissant un insecte du cimetière pour faire gagner le niveau ce celui-ci à un autre monstre sur le terrain. J’ai trouvé ça très intéressant, et ça donne un accès au deck à quelques synchro niveau 8 puissantes tel que Chef du Chaos, le Dragon Magique Chaotique.

Derrière pour complémenter tout ça, on a les handtraps désormais habituelles dans les format modernes, Cancrelat Vengeur qui est également une handtrap contre les deck fusions/rituels ou qui invoquent des monstres avec des cartes magies, ainsi que Lancier Dard qui est une interruption intéressante en go first en gérant les monstres adverses dans le cimetière.

Mais avant de parler de combo, parlons des cartes et des choix que j’ai fait.

D’abord Stade Géant, la star du deck. C’est une magie de terrain dont le principal effet, celui dont on va se servir le plus souvent, intervient durant la battle phase, lorsqu’un joueur va recevoir des dommages de combat. On peut faire en sorte que le joueur qui va recevoir des dommages ne reçoit rien du tout, afin de pouvoir envoyer n’importe quel monstre insecte de max. niveau 4 du deck au cimetière. Derrière, si la carte qu’on a foolish est un monstre insecte normal, on peut invoquer autant de copie de ce même monstre qu’on le souhaite depuis n’importe où (Deck, Main ou Cimetière), y compris le monstre qu’on vient de foolish.

Ça signifie qu’on est plutôt garanti de pouvoir invoquer 3 monstres à partir d’une invocation normale qui va se crash sur un monstre adverse durant la battle phase (ou l’inverse), permettant ainsi d’infliger potentiellement des dommages massifs avec trois monstres à 2000 ATK, ainsi que trois matériaux utilisables en main phase 2 pour des Xyz ou des Liens. La carte a aussi un second effet un peu moins intéressant mais qui offre du float si l’un de nos monstres est envoyé au cimetière par un effet de carte adverse, qu’importe son type, autorisant d’invoquer un monstre insecte normal du cimetière.

La seconde star du deck, c’est Gokipole qui est principalement pensé pour fonctionner avec Stade Géant. Cette carte possède un unique effet trigger qui s’active si il est simplement envoyé au cimetière, peu importe comment, permettant d’ajouter spécifiquement un monstre insecte de niveau 4 du deck à la main. Puis, si le monstre ajouté est un monstre normal, on peut l’invoquer spécialement, puis on peut détruire sans cibler un monstre sur le terrain avec une ATK supérieure ou égale au monstre qu’on vient d’invoquer.

Bien sûr ce n’est pas la seule chose que Gokipole peut ajouter à la main, tous les insectes de niveau 4 sont éligibles et si on n’a pas besoin d’un extender, ça peut être utile pour simplement tuto un Insecte de Résonance ou un Cancrelat Vengeur.

Troisième pierre angulaire du deck, c’est bien entendu Insecte de Résonance. Les effets de cette carte n’ont aucune restriction en nombre d’usage par tour, tant qu’on a moyen de trigger ses effets, ça marche, et c’est principalement là-dessus que va jouer l’engine Beetrooper pour les combos. Le premier effet permet de tuto un monstre insecte de minimum niveau 5 si il est envoyé du terrain au cimetière. Notez que cet effet ne précise pas si il doit se trouver dans la zone monstre main, seulement « depuis le terrain ». Ça signifie qu’il pourra trigger même s’il est équipé en tant que magie d’équipement à un autre monstre par l’effet de Inzektor Picofalena par exemple.

Son second effet trigger lorsqu’il est banni, autorisant à foolish n’importe quel monstre insecte, à l’exception de lui-même. Donc on peut le bannir du cimetière pour invoquer par exemple un Chargeur Dévastateur de la main, ce qui lui permet de trigger et d’envoyer Gokipole du deck au cimetière pour avoir un extender ou une tuto. Et comme ce n’est pas limité à une fois par tour, en avoir plusieurs dans le cimetière à bannir peut donner accès à deux foolish d’insectes, si tant est qu’il y en ait besoin.

Cancrelat Vengeur est un autre insecte générique similaire à Résonance avec un effet plus intéressant dans le cimetière. Il permet de tuto un insecte d’attribut TERRE avec maximum 1500 ATK si il est envoyé du terrain au cimetière. C’est le principal effet qui nous intéresse, il s’agit d’un accès à Résonance ou à Gokipole supplémentaire. Il possède aussi un effet de handtrap très niche que je ne mentionnerais normalement pas, mais il peut devenir quand même plutôt pertinent.

Si l’adversaire active une carte magie dont l’effet va invoquer spécialement un monstre, on peut invoquer spécialement cette carte de la main, puis tant qu’il est sur le terrain, il agit tel un Macro Cosmos sur patte, bannissant toute carte qui devrait aller normalement au cimetière.

Des cartes magies qui invoque un monstre, il en existe beaucoup, mais on pensera bien entendu tout de suite aux cartes de fusion et de rituel qui sont les plus évidentes. Donc mettons l’adversaire active Fusion du Marqué, on peut chain l’effet du Cancrelat Vengeur afin de l’invoquer en CL2, comme ça en résolution il est sur le terrain avec son effet de bannissement déjà actif car c’est un effet continu, en résultat de quoi les matériaux de fusions envoyés pour la fusion seront bannis au lieu d’être envoyés au cimetière.

Et si il souhaite se servir de son cimetière plus tard, il devra d’abord gérer l’insecte sur le terrain d’une manière ou d’une autre. Voilà c’est pas toujours pertinent ni très impactant de nos jours, mais lorsque l’occasion se présente ça peut être gênant et possiblement mettre fin au tour en fonction du deck adverse.

Chargeur Dévastateur est un extender de niveau élevé tutorisable par Insecte de Résonance, il fait partie des combos avec les Beetroopers. En revanche son effet de meule, bien qu’il soit obligatoire, ne sera jamais vraiment désiré et on préférera même l’éviter, car dans le jeu moderne, ce n’est pas très recommandé de placer gratuitement des cartes adverses de son deck dans son cimetière sachant qu’aujourd’hui le cimetière est une ressource, voir même une seconde main pour certains decks.

Dans le même genre que celui-ci, il existe Aztekipede le Ver Guerrier et Roller d’Assaut de la Coléoptroupe, deux extender insecte qui s’invoquent de la main en bannissant un insecte du cimetière, cependant ils ne sont pas tutorisable de la même manière. Tous deux sont des Insectes TERRE de niveau 4 avec plus de 1500 d’ATK, ça signifie que ni Résonance, ni Cancrelat Vengeur ne peuvent les tutoriser. Seul Gokipole le peut, mais du coup ça n’a aucun intérêt par rapport à la tuto d’un simple vanilla qui peut immédiatement s’invoquer spécialement.

Ensuite on a un petit package Guêpe de Bataille, des cartes utiles en général pour accéder à une Link-2 facilement. Sting le Poison est le plus impactant, c’est une invocation normale qui peut ajouter un autre monstre « Guêpe de Bataille » du deck à la main. On ajoutera en général Épingle la Cible qui est une invocation spéciale gratuite si on contrôle un monstre insecte.

Sting le Poison peut également servir d’interruption car il possède l’effet rapide de sacrifier un monstre insecte autre que lui-même afin de cibler et annuler les effets d’un monstre adverse. Donc si on a par exemple une mauvaise main sans rien pour combo, invoquer normalement Sting le Poison, tuto Épingle la Cible et invoquer ce dernier peut être un play possible suffisant pour passer le tour si on a des handtraps en main pour compléter.

Arbalest le Feurapide est le dernier et le moins important du lot, c’est une autre invocation normale qui permet de reborn un insecte de niveau 3 ou moins, et qui float sur une autre Guêpe de Bataille du deck si il est détruit par l’adversaire.

Puis on a les cartes Coléoptroupe qui complètent le deck. Lancier Dard est assez important, c’est le tuteur des cartes magies et pièges Coléoptroupe qui possède en plus un effet rapide en main. Si il y a un monstre insecte dans notre cimetière et un monstre dans le cimetière adverse, on peut en cibler un de chaque afin d’invoquer cette carte de la main en effet rapide, puis placer les monstres ciblés dans les cimetière sous le deck des propriétaires. De plus, si il est invoqué, il permet de tuto une carte magie/piège « Coléoptroupe ». Cette carte est excellente contre les decks qui jouent avec leurs cimetière, remettre un de leurs monstres important dans le deck peut s’avérer plus impactant que simplement bannir.

Ensuite on a les extenders Bombardier Écaille et Puissant Neptune. Bombardier trigger sur l’invocation d’un insecte random et peut chain block si l’insecte invoqué possède un effet à l’invocation, comme Sting le Poison afin de les protéger de Ash Blossom. C’est essentiellement le seul effet qui compte sur cette carte, mais il en a un second sur le terrain lui permettant de sacrifier un insecte quand l’adversaire active un effet de monstre sur son terrain afin de le détruire. Voilà ça peut servir, mais en général il ne restera pas assez longtemps sur le terrain pour que l’occasion se présente.

Puissant Neptune est un autre extender de haut niveau tutorisable par Résonance. Celui-là est en plus un moyen de recycler les monstres insectes bannis car sa condition d’invocation spéciale de la main nécessite de mélanger trois insectes bannis dans le deck. Notez toutefois que comme il mentionne spécifiquement « Main Deck » dans son texte, cela nous interdit de recycler des monstres d’extra deck par cette condition car ils ne vont pas dans le main deck mais à l’extra deck. Attention à ça. Les autres effets de cette carte ne sont pas intéressants, c’est vraiment juste pour l’extender supplémentaire et le recyclage qu’il est joué. Il a en plus le bonus d’être niveau 8, ce qui est utile pour les Xyz rang 8.

Enfin, on a Descente de la Coléoptroupe, la seule carte magie de l’archétype que j’ai décidé de jouer. Cette carte est juste un extender supplémentaire qui va invoquer un token insecte utilisable pour les Link et les effets qui nécessitent un sacrifice insecte. Il possède en plus l’effet bonus de pouvoir détruire sans cibler une carte magie/piège si on contrôle un monstre insecte avec 3000 ATK ou plus. Un bonus très sympa qui épargne au deck la nécessité de jouer des cartes anti-M/P générique et lui offre une arme anti-floodgate pré-side.

Pour l’extra deck, outre les monstres génériques il y a quelques cartes importantes. Premièrement, Inzektor Picofalena. Cette carte permet d’équiper depuis le deck un Insecte de Résonance (ou un Gokipole au besoin) à n’importe quel monstre autre qu’elle-même en échange d’une défausse. En effet, c’est la partie importante, elle a absolument besoin qu’il y ait un autre insecte sur le terrain au moment de son invocation afin de pouvoir équiper, sinon c’est pas possible. Elle peut également recycler le cimetière de 3 monstres insectes pour piocher une carte, un joli bonus pour rembourser le coût d’activation de son premier effet.

Ensuite on a les Links de la Coléotroupe. Ces monstres ont tous un point commun : Tant qu’ils sont sur le terrain, on ne peut pas invoquer spécialement quoi que ce soit qui ne soit pas de type insecte. Ce n’est pas une lock persistante, c’est simplement un effet continu qui reste actif tant que ces monstres sont sur le terrain. Il suffit de leurs faire quitter le terrain pour pouvoir de nouveau invoquer ce qu’on veut sans restriction.

D’abord Corne Armure, la Link-2 la plus importante du deck. Cette carte offre une seconde invocation normale d’insecte, bien que ce soit un effet à activer, donc sujet à réponses adverses. Ensuite, lorsqu’il est dans le cimetière, on peut bannir trois autre insecte du cimetière pour le reborn, mais il sera banni à son tour si il quitte le terrain. C’est en général la première Link qu’on essayera de sortir en début de tour si on a quelque chose à invoquer normalement en main. C’est également un extender qui peut à la fois aider à trigger un Résonance dans le cimetière ou à sortir un Atlas Invincible / Papillon Séraphin facilement.

Atlas Invincible est l’autre Link de l’archétype qu’on va jouer, et c’est le boss monster de l’archétype. Un gros body à 3000 ATK qui peut monter encore plus haut grâce à son effet, mais en général on préférera qu’il reste à 3000 pour conserver son excellente protection contre le ciblage et la destruction, qui n’est actif que s’il a max. 3000 ATK. Son effet activé sur le terrain nécessite un sacrifice d’insecte et nous donne la possibilité soit de lui faire gagner 2000 ATK jusqu’à la fin du tour, soit d’invoquer un monstre « Coléotroupe » directement du deck.

La petite subtilité ici c’est qu’il peut se sacrifier lui-même pour son effet afin d’invoquer du deck, donc si on est par exemple lock en insecte et qu’on a besoin de sortir autre chose, il peut très bien servir dans un combo pour sortir du deck un Lancier Dard en s’auto-sacrifiant, permettant ainsi de se débarrasser de la lock tout en générant du CA.

Enfin, la dernière carte importante de l’extra deck est le Papillon Séraphin, une Link-3 générique insecte qui ne demande que 2+ monstres de noms différents pour son invocation. Son principal intérêt dans ce deck, c’est de faire quitter le terrain aux monstres Coléoptroupe qui nous lock en insecte afin de link climb pour Dragon Epéborrelle, Apollousa et autres Link non-insecte.

Son effet, bien que pas très intéressant en général, peut devenir pertinent si on a une cible adapté. Il possède exactement deux effets distinct, dont un qui est obligatoire à activer lors de son invocation Lien, mais on ne peut se servir que de l’un des deux effets par tour, pas les deux ensemble.

La première chose qu’il va faire à son invocation, c’est ajouter des compteurs pour chaque insecte utilisé pour son invocation Lien (et c’est obligatoire). Il gagne 200 ATK pour chaque compteur qu’il possède. Puis, en effet rapide, il peut retirer un compteur afin de reborn un insecte de max niveau 4. Ça aurait été une carte vraiment excellente si on pouvait se servir de cet effet le même tour que son invocation, mais non malheureusement. Concrètement on peut se servir de cet effet pendant le tour adverse car c’est un effet rapide afin de reborn un insecte utile, tel qu’un Gokipole si on anticipe de la destruction ou un Sting le Poison si on a besoin de negate un monstre.

Insecte Shinobi Hagakuremino est là essentiellement pour la même raison que Papillon Séraphin, il s’agit d’une Link de type insecte dont les matériaux sont génériques et ça permet de faire quitter le terrain à des monstres qu’on ne veut pas garder sur le terrain. Comme c’est une Link-2 et pas une Link-3, c’est parfois plus utile que le Papillon. Ses effets n’ont en revanche pas beaucoup d’intérêt donc je n’en parlerais pas ici.

Concernant les synchro, sachant que ce n’est pas le but du deck à la base, je ne leurs ait dédié qu’un slot. Chef du Chaos, le Dragon Magique Chaotique est probablement l’une des meilleures Synchro 8 générique, à égalité avec Dragon Sauvage Chargeborrelle. Ici il permet de meuler 5 cartes, donc potentiellement 5 insectes dont Gokipole qui peut ensuite trigger car il a été envoyé au cimetière. C’est important car on a besoin d’insectes dans le cimetière pour alimenter les effets qui demandent d’en bannir ou d’en mélanger. C’est aussi un niveau 8 qui peut servir à faire une Xyz rang 8 avec Chargeur Dévastateur / Puissant Neptune, et si on a une handtrap lumière au cimetière il pourra même revenir plus tard pour aider à OTK. Incroyable à quel point il est fort ce truc.

Et pour les Xyz, outre les classiques rang 4, j’ai ajouté une rang 8 pour aller avec les possibilités qu’offrent le Chef du Chaos. Et quoi de mieux pour un deck sensible aux magies qu’une negate? Numéro 38 : Espoir Annonciateur Dragon Titanesque Galactique annule une magie activée et se l’attache en matériel. Il peut aussi rediriger les cibles d’attaque sur lui-même, et peut gagner l’ATK d’un autre monstre Xyz détruit au combat ou par effet de carte. Ici c’est surtout la negate qui nous intéresse, mais la redirection d’ATK peut également être utile en compagnie d’Apollousa pour la protéger des tentatives de destruction au combat.

Je crois que j’ai fait le tour des cartes importantes du deck, maintenant parlons des choix, des options et des remplacements possibles :

  • Lancier Dard en 2 ou 3 copies? : Lancier Dard est une carte intéressante, suffisamment pour qu’on puisse vouloir le jouer en triple. La raison pour laquelle j’ai décidé de jouer cette carte en double ici est simplement car il est tutorisable facilement (et parce que j’avais besoin de cut une carte pour être à 40). Cependant le jouer en triple n’est pas incorrect, ça signifie avoir de meilleures chances de l’open en go second, ou même en go first et ainsi avoir du follow up en cas de handtrap adverse (mieux au cas où Insecte de Résonance se prend Ash).
  • Éclaireur Buggy de la Coléoptroupe modCheck? : Éclaireur Buggy est un starter, cependant il ne permet pas d’avoir accès à Insecte de Résonance de lui-même, il faut nécessairement une autre carte pour ça. Au final il n’est pas différent de Sting le Poison dans le sens où c’est une Link-2 en une seule carte, mais derrière il faudra autre chose pour continuer le combo. Donc voilà, entre ça et Sting le Poison, j’ai préféré Sting car Epingle la Cible est un extender qui peut servir même sans Sting, alors que pour Buggy, il faut avoir l’invocation normale. Vous pouvez le jouer bien sûr, mais je ne trouve pas qu’il soit nécessaire. En plus Buggy est assez cher pour le peu d’intérêt qu’il a.
  • Papillon Séraphin en 2 copies? : Il s’agit surtout d’un « foolproof », un filet de sécurité, histoire de s’assurer que si on se retrouve bloqué à un moment à cause d’une lock Beetrooper, on puisse quand même faire quelque chose pour délier la situation. Rappelez-vous que finir sur un Papillon Séraphin, c’est mieux qu’un insecte qui ne fait rien pendant le tour adverse tel que Corne Armure car il a au moins un effet rapide de reborn.
  • Batteur Léger de la Coléoptroupe : Nul, passez votre chemin, cette carte n’a aucun intérêt, même dans le deck Beetrooper de base.
  • Vol et Dard de la Coléoptroupe : Il s’agit de la carte contre-piège d’archétype qui est tutorisable par Lancier Dard. La raison pour laquelle j’ai décidé de ne pas la jouer, c’est simplement car il n’y en a pas besoin. C’est une brique, une copie suffit, et en plus ce n’est pas universellement utile contrairement à d’autres contre-pièges. En effet, cette carte ne peut negate qu’un effet de monstre et seulement si on contrôle un monstre « Coléoptroupe », interaction qui est déjà présente dans le deck sous plusieurs autre formes accessible facilement (Apollousa, Sting le Poison, Bagooska, Veiler…). De plus, dans l’idée le deck ne terminera pas toujours sur un monstre Coléoptroupe, donc ce sera plus souvent une carte morte qu’utile.
  • Formation de la Coléoptroupe : Il s’agit d’une reborn d’archétype sous forme de magie de terrain. Ça peut être intéressant à jouer ici à la place par exemple d’Arbalest le Feurapide en guise de reborn tutorisable par Lancier Dard. Cependant vous l’aurez sûrement remarqué, le deck possède déjà une magie de terrain attitrée, c’est donc un poil redondant. Après cette carte est plus utile going first que ne l’est Ballpark, dans un build un peu plus orienté go first c’est une option.
  • Danger ! Homme-Papillon ! : C’est un extender possible un peu particulier. Dans l’idée c’est jouable mais il y a assez peu de cartes qu’on a envie de défausser à part Gokipole, qui est d’ailleurs le seul qui pourra trigger sur la défausse. Avec d’autres monstres Dangers pourquoi pas (comme Nessie qui n’est plus limité), sinon c’est trop incertain.
  • Parasite Paranoïaque + Cocon de l’Ultra Évolution : C’était un combo sympa pour gérer des monstres adverses tout en faisant du plus en CA, mais c’était aussi vraiment inconsistant. Il fallait piocher spécifiquement le Cocon pour pouvoir s’en servir en combo avec Parasite Paranoïaque, sachant que c’est pas tutorisable. Parasite est une handtrap qui peut s’équiper à un monstre adverse, le faire devenir un insecte, puis on peut s’en servir pour l’effet du Cocon afin d’invoquer spécialement un insecte du deck en ignorant ses conditions d’invocations. Ça signifie qu’on peut invoquer n’importe quoi du deck, même des monstres normalement très difficile à invoquer tel que la Grand Moth Ultimement Parfait ou la Reine Insecte Métamorphosée. C’était cool à jouer, mais maintenant qu’il y a les Beetrooper, ce n’est plus nécessaire.
  • Les Kaijus Insectes : Les listes Ballpark jouent habituellement une ou deux copies de Gadarla et Kumongous, deux Kaijus de type insecte tutorisable par Résonance. Cependant moi j’ai décidé de les cut complètement car ils ne contribuent pas beaucoup au gameplay voulu dans cette version. Un Kaiju n’aidera pas à monter un board going first, et going second c’est utile mais ça n’aide pas non plus à OTK, ça enlève juste un monstre adverse gênant et c’est tout. Personnellement je les relègues au side deck à présent, comme ça ils n’encombrent pas le main deck et ils pourront toujours servir dans les match-up adaptés (pour retirer une omni-negate du terrain adverse par ex).
  • Fusion Préparée / Fusion Instantanée + Hercule Kwagar : C’est un petit package pour avoir un extender supplémentaire. Il faut nécessairement piocher la carte de Fusion, et ça prend un slot dans l’extra deck, mais si vous avez besoin d’extender c’est un bon choix. La raison pour laquelle je ne l’ai pas inclus ici est son prix, ça ne rentre pas vraiment dans la définition de budget de cet article.
  • Numéro 3 : Roi Cicada : C’est une option pour l’extra deck si on joue Eclaireur Buggy, et seulement dans ce cas-là, car autrement il n’y a pas de moyen consistant de l’invoquer. Naturellement ici je ne l’ai pas ajouté, mais si vous décidez de jouer Buggy n’hésitez pas à le jouer, c’est un bon moyen d’utiliser deux Buggy pour se débarasser de la lock insecte.
  • Exceed Parallèle : Dans une version sans les Beetrooper, j’aurais très certainement inclu cette carte. C’est une Xyz rang 4 ou une Link-2 générique en une seule carte avec pour seule condition d’invoquer par Lien au préalable. Donc on peut par exemple invoquer normalement Gokipole et l’utiliser en matériel pour invoquer Salamangrande Almiraj, ce qui permet de trigger à la fois Gokipole et un Exceed Parallèle en main. Derrière on peut utiliser les deux Exceed invoqués qui deviennent de niveau 4 pour sortir soit un Résident des Abysses, ou une autre Xyz rang 4 utile, voir même une Allomérus Traptrix pour la reborn d’insecte qu’elle apporte. Cependant dans la version avec les Beetrooper, il ne sera naturellement pas possible de profiter au mieux de cette carte à cause de la lock en invocation spéciale insecte, qui ne s’étend pas seulement à l’extra deck mais partout.
  • Les staples choisies ici ne sont pas les plus optimisées bien sûr, mais il y a une idée derrière. J’ai pris Veiler et D.D. Crow car ce sont des handtrap très accessible actuellement et généralement utile contre tous les match-up, mais vous pouvez tout à fait intégrer un set plus optimisé comme Ash Blossom ou Impermanence, ou bien des staples de going second tel que Gouttelettes de l’Interdit ou Plus du Tout Gouverneur des Ténèbres. L’avantage de ces deux handtraps, c’est leurs attributs lumière et ténèbres, ce qui permet de les ajouter à la main si meulé par l’effet du Chef du Chaos.

Gameplay

Alors, normalement Ballpark est un deck avec assez peu de combo, le but est d’avoir la magie de terrain pour pop off avec Gokipole en go second et casser des boards, potentiellement OTK ou sinon mettre en place des interruption qui empêcheront l’adversaire de revenir dans la partie. On accompagne normalement ça d’une poignée de vanilla et de cartes de going second tel que Orage Foudroyant ou Gouttelette de l’Interdit et c’est bon. C’est pas exactement le deck le plus compliqué à jouer du monde.

Cependant ici il y a un changement de taille par rapport aux anciennes versions : Les Coléoptroupes, qui apportent des lignes de combos et un moyen de se servir du support insecte, en particulier Insecte de Résonance. Grâce à ces nouvelles cartes, il est possible de combo avec deux insectes seulement et Link climb jusqu’à Apollousa tour 1 facilement.

L’essentiel des combos nécessitent trois cartes, deux insectes invocable normalement et un extender. On a plusieurs candidats pour ça : Sting le Poison ajoute Épingle la Cible qui s’invoque spécialement gratuitement, Dragonpiqûre invoque spécialement un autre insecte sur son invocation normale, Bombardier Écaille s’invoque spécialement si on invoque normalement ou spécialement un autre insecte, et même Gokipole peut devenir un starter de lui-même avec Almiraj et Hagakuremino.

L’idée, c’est simplement d’aligner deux insectes sur le terrain pour invoquer Corne Armure de la Coléoptroupe qui permet ensuite d’invoquer normalement une seconde fois. C’est pour ça qu’il y a autant d’insectes en triple dans ce deck, on veut en avoir un maximum en main. Gokipole et Insecte de Résonance sont évidemment les favoris à avoir en main grâce à leurs puissant effets qui alimente les combos.

C’est difficile de présenter des combos pour ce deck, car toutes les mains sont différentes, il n’y pas de ligne générique à suivre. Je peux détailler un combo type qu’on peut faire avec certaines cartes spécifique en main pour vous expliquer le fonctionnement, mais pour le reste il faudra le tester vous-même, ça dépend trop des mains.

  • Sting le Poison + Insecte de Résonance + carte à défausser.
    • Invocation normale de Sting le Poison ;
    • Effet Sting, ajoute Épingle la Cible du deck à la main ;
    • Effet d’Épingle en main, il s’invoque spécialement ;
    • (optionnel) Épingle la Cible peut activer son effet sur le terrain pour burn l’adversaire de 200 ;
    • Invocation Lien de Corne Armure de la Coléoptroupe avec les deux insectes ;
    • Effet de Corne Armure, invocation normale de l’Insecte de Résonance en main ;
    • Invocation Lien de Insecte Shinobi Hagakuremino (ou Papillon Séraphin, ça n’a pas d’importance) avec les deux insectes du terrain ;
    • Nouvelle chaîne, Insecte de Résonance ajoute Chargeur Dévastateur du deck à la main ;
    • Effet de Corne Armure dans le cimetière, il se reborn en bannissant les trois autres insectes du cimetière (Insecte de Résonance inclus), mais il sera banni si il quitte à nouveau le terrain ;
    • Nouvelle chaîne, Insecte de Résonance trigger et envoie Gokipole du deck au cimetière.
    • Nouvelle chaîne, Gokipole trigger, ajoute un Brigadier Cancrelat Sombre Lumineux du deck à la main, puis on l’invoque spécialement.
    • Invocation Lien de Inzektor Picofalena avec Corne Armure et le Brigadier ;
    • Effet Picofalena à l’invocation, défausse une carte pour équiper un autre Insecte de Résonance du deck à Hagakuremino (ou Papillon Séraphin si c’est celui-ci qui a été invoqué plus tôt) ;
    • Invocation Lien de Apollousa, Arc de la Déesse avec les deux monstres Lien du terrain ;
    • Nouvelle chaîne, Insecte de Résonance trigger encore une fois pour ajouter Puissant Neptune de la Coléoptroupe Lourde du deck à la main ;
    • Invocation de Chargeur Dévastateur de la main en bannissant le second Insecte de Résonance et le Brigadier du cimetière ;
    • Nouvelle chaîne, Insecte de Résonance envoi un insecte random du deck au cimetière pour le follow up du prochain tour (un Sting le Poison par exemple) ;
    • Invocation de Puissant Neptune de la main en mélangeant 3 insectes bannis (le Brigadier, Épingle la Cible et un Insecte de Résonance) ;
    • Invocation Xyz de Numéro 38 : Espoir Annonciateur Dragon Titanesque Galactique en utilisant Puissant Neptune et Chargeur Dévastateur.

Résultat : Apollousa avec deux negates + negate de magie et protection d’apo au combat avec Numéro 38.

Ce combo, vous pouvez le prendre comme base pour à peu près toutes les combinaisons d’insectes qui permettent d’avoir Corne Armure + Insecte de Résonance sur le terrain. Par exemple :
Dragonpiqûre + Gokipole ;
Dragonpiqûre + Cancrelat Vengeur ;
Cancrelat Vengeur + Bombardier Ecaille ;
Cancrelat Vengeur + Descente de la Coléoptroupe ;
Cancrelat Vengeur + Epingle la Cible ;
Gokipole + Bombardier Ecaille ;
Gokipole + Epingle la Cible ;
Gokipole + Descente de la Coléoptroupe.

Cancrelat et Gokipole peuvent tuto Résonance après avoir quitté le terrain, donc ils peuvent servir de starter si on a un extender à côté. Notez aussi que le fait de piocher soit Chargeur Dévastateur soit Puissant Neptune enlève la nécessité d’avoir un accès à Insecte de Résonance pour combo, cependant ce n’est pas forcément mieux car on ne fait pas de CA du coup, et il n’y a pas l’accès à la foolish de Résonance quand il est banni.

On peut également renvoyer Chargeur Dévastateur dans le deck après s’en être servi via Picofalena ou Puissant Neptune (en l’ayant banni au préalable pour un effet) afin de pouvoir le tuto une nouvelle fois avec Résonance et ainsi pouvoir s’en resservir en extender, car sa condition d’invocation n’est pas limité en nombre d’usage par tour. Ça peut être intéressant avec certaines mains, et ça peut être une justification pour le jouer en plus d’une copie car après tout, c’est un extender solide.

Avec Dragonpiqûre, il est possible de commencer avec une Synchro plutôt que simplement Corne Armure. C’est utile pour bait des handtraps, mais il faudra au moins un extender en plus de l’insecte qu’il va invoquer sinon la suite dépendra entièrement de ce que Chef du Chaos va meuler (un Gokipole nécessairement). On ne peut pas non plus se dire qu’on va le conserver sur le terrain après avoir invoqué Corne Armure car il ne sera pas possible de synchro avec à cause de la lock en insecte.

Et c’est à peu près tout ce que je peux expliquer pour les combos, le reste c’est des combos 2~3 cartes random qui ne sont que très peu différents de celui que j’ai détaillé plus haut, et je ne vois pas trop l’intérêt de détailler pour chaque combinaisons de carte qu’on peut avoir en main, le post est déjà assez long comme ça.

Going second, il faut avoir Stade Géant en main et au moins un monstre invocable normalement pour profiter du puissant effet de la magie de terrain. Normalement en go second l’adversaire devrait avoir un board, il suffit donc d’activer Ballpark, invoquer normalement l’insecte et le crash sur un monstre adverse pour activer l’effet de Ballpark, foolish soit Gokipole qui va invoquer derrière un Brigadier si il y a besoin de détruire sans cibler un monstre adverse, soit directement un Brigadier afin de pouvoir invoquer toute la bande du deck, main et cimetière et taper avec trois monstres à 2000 ATK. Ensuite, en main phase 2, on peut se servir des Brigadiers pour combo si on a des extender en main afin de mettre en place quelques interruptions pour empêcher l’adversaire de revenir. A noter que ça fonctionne même si l’adversaire n’a pas de monstre, puisque Ballpark trigger si un joueur va recevoir des dommages de combat, peut importe qui va les recevoir ni comment.

Faiblesses

Le premier problème du deck, c’est sa dépendance au terrain, qui représente une grande partie de sa stratégie en go second. Si l’adversaire possède une destruction rapide de carte ou une negate de magie, il faudra tâcher de bait ce genre d’interruption au préalable avant de l’activer.

L’engine Beetrooper possède un choke point assez évident : Corne Armure. Sans extender en main, si cette carte se prend une negate, c’est généralement une fin de tour.

Le deck a du mal contre quoi que ce soit d’immunisé à la destruction par effet de carte, ou quelque chose d’immunisé aux effets de carte plus généralement. Une tower sera difficile à out, c’est pourquoi les Kaijus insectes sont d’excellentes carte à jouer en side deck.

Les handtraps communes les plus jouées du moment pourraient être problématique, en particulier Ash et Belle qui peuvent annuler Insecte de Résonance et Gokipole dans le cimetière, Veiler et Imperm qui peuvent toucher Corne Armure et Picofalena. Le deck n’a également pas de protection contre Nibiru, il est vulnérable car il ne pourra pas sortir Apollousa avant la cinquième invocation.

Les floodgates peuvent également poser problème, notamment Macro Cosmos / Fissure Dimensionnelle / Migrateur Dimensionnel car Gokipole a besoin d’être envoyé au cimetière spécifiquement, et Ballpark doit envoyer au cimetière aussi. Absorption de Compétence ne devrait pas être trop gênant car on a normalement assez d’extender pour jouer sans avoir besoin d’activer des effets, mais Il Ne Peut Y En Avoir Qu’Un et Monde Zombie sont très problématique en revanche, vu que le deck joue beaucoup autour du type insecte. Heureusement, on a Descente de la Coléoptroupe pour gérer les floodgates comme ça…

Budget & Remplacement

Comme vous pouvez le voir sur le screenshot de YGO Omega, le deck est très budget, pas plus de 50~60€ en tout en incluant les staples, peut-être un poil plus en Français et en cherchant à maxer la rareté de certaines cartes mais pas beaucoup plus.

Le gros des dépenses se trouve comme d’habitude dans l’extra deck, heureusement il y a eu beaucoup de reprint des plus onéreuses. Numéro 38 et Chef du Chaos étaient chères avant leurs reprint, mais maintenant les cartes les plus onéreuses de l’extra sont Apollousa et Borrelsword. Ca ne place pas la barre très haut.

Si vous cherchez à remplacer Apollousa, ça va être compliqué car son principal intérêt est qu’elle ne demande que des matériaux génériques pour son invocation Lien. On peut imaginer des cartes comme Dryarbre Solairavalon pour tuto Floraison Solairavalon car la plupart du temps on utilisera deux monstres Lien pour sortir Apollousa, et ça permet d’avoir une interruption similaire mais ça demande de jouer une brique dans le deck (la piège). Avramax Mekk-Chevalier Croisédia, en compagnie de I:P Masquerena, sont de bonnes options même going first car Avramax reste difficile à passer pour beaucoup de deck.

Maintenant si vous chercher à optimiser ce build, ça va douiller. Que ce soit au niveau des staples, de l’extra deck ou des options de main deck, il y a quelques gouffres à pognon. Fusion Préparée, comme je le disais plus haut, est assez chère, étant une Secret Rare de DAMA à minimum 20€ en FR, mais beaucoup moins en d’autres langues. Accesscode est évidemment une meilleure carte à inclure que Borrelsword, mais c’est pas le même prix.

On peut aussi retirer certaines cartes pas super utile pour rajouter des staples, notamment Dragonpiqûre si l’aspect Synchro qu’il ajoute ne vous intéresse pas. Arbalest le Feurapide et Puissant Neptune ne sont également pas nécessaire, mais ça rendra Numéro 38 infaisable pour le coup si on retire Neptune.

Pour améliorer la consistance, le Pot de la Prospérité est votre seule option concrète. En effet, l’extra deck est assez important dans cette version pour que Pot de l’Extravagance ne soit plus jouable, et Pot des Désirs, bien qu’il puisse sembler jouable, risque de bannir les vanilla ce qui rendrait Gokipole et Ballpark beaucoup moins puissant. Dans une version avec des monstres Dangers, on peut probablement intégrer Invitation des Ténèbres, mais il faut quand même un bon ratio de monstres Ténèbres.

Donc au final, il ne reste que Pot de la Prospérité qui est très bien pour creuser à la recherche de nos pièces de combo ou de Ballpark en échange de 6 monstres d’extra deck trié sur le volet dont on n’a pas besoin. C’est beaucoup plus safe et moins aléatoire qu’Extravagance, mais c’est aussi extrêmement onéreux.

A part ça, je ne vois pas trop comment on pourrait améliorer le deck autrement qu’en ajoutant des staples pas budget. Pré-banlist je vous aurais conseillé un engine Destroyer Phoenix Enforcer avec Anaconda Vert, mais ce n’est plus jouable désormais.

Concernant ce qu’on peut jouer en going second ou en side, Dark Ruler no More et les Kaijus Insecte sont les privilégiés. On pense également à Trou Noir, Raigeki, Interruption du Sommeil de Kaiju, Orage Foudroyant, et A Forces Egales, toutes jouables en triple copies pour un maximum de board wipe contre lesquels peu de decks actuels peuvent se protéger. Et comme c’est un deck à terrain, on peut y intégrer une copie de Mine Mystique pour les temps durs…

Master Duel

  • Main Deck : 42 cartes au total (11 N, 17 R, 9 SR et 20 UR)
  • Monstres (29) :
    • x1 Dard Assassin (N)
    • x3 Brigadier Cancrelat Sombre Lumineux (R)
    • x2 Guêpe de Bataille – Épingle la Cible (N)
    • x1 Cancrelat Maxx (UR)
    • x3 Parasite Paranoïaque (R)
    • x3 Guêpe de Bataille – Sting le Poison (R)
    • x3 Floraison de Cendres et Joyeux Printemps (UR)
    • x3 Gokipole (R)
    • x3 Insecte de Résonance (N)
    • x3 Cancrelat Vengeur (N)
    • x1 Guêpe de Bataille – Arbalest le Feurapide (R)
    • x1 Reine Insecte Métamorphosée (SR)
    • x1 Chargeur Dévastateur (SR)
    • x1 Gadarla, Kaiju de la Poussière Mystérieuse (R)
  • Magies (7) :
    • x1 Le Plumeau de Dame Harpie (UR)
    • x1 Terra Formation (UR)
    • x3 Stade Géant (R)
    • x1 Quitte ou Double (N)
    • x2 Cyclone Cosmique (SR)
    • x2 Appelé par la Tombe (UR)
    • x3 Gouttelette de l’Interdit (UR)
  • Extra Deck (15) :
    • x1 Numéro 39 : Utopie (UR)
    • x1 Numéro 41 : Bagooska le Tapir Terriblement Fatigué (SR)
    • x1 Numéro 39 : Utopie Double (SR)
    • x1 Arsenal Divin AA-ZEUS – Tonnerre du Ciel (UR)
    • x1 Araignée Lien (SR)
    • x1 Salamangrande Almiraj (UR)
    • x1 Inzektor Picofalena (SR)
    • x1 Insecte Shinobi Hagakuremino (N)
    • x1 I:P Masquerena (UR)
    • x1 Licorne, Chevalier du Cauchemar (UR)
    • x1 Papillon Séraphin (SR)
    • x1 Dragon Épéborrelle (UR)
    • x1 Avramax Mekk-Chevalier Croisédia (UR)
    • x1 Apollousa, Arc de la Déesse (UR)
    • x1 Accècodeur Bavard (UR)

Alors, voici une version de Ballpark pré-DAMA, c’est-à-dire sans les Beetrooper car ils ne sont pas sur le jeu pour je ne sais quelle raison. Du coup, on doit build une ancienne version du deck moins efficace globalement, surtout going first, mais en contre-partie le deck possède un avantage ENORME par rapport aux autres du jeu : Il possède la capacité à tutoriser Maxx « C », l’une des plus grosse staples du format Master Duel.

Voici donc ma decklist plutôt orienté go second avec quelques petites tech en plus, notamment le fameux package avec Parasite Paranoïaque qui permet d’invoquer spécialement de la main la Reine Insecte Métamorphosée si il quitte le terrain en étant équipé à un monstre. Comme Parasite Paranoïaque est une handtrap qui peut s’équiper à un monstre adverse, on peut s’en servir pour gêner l’adversaire si c’est pertinent (comme un deck nécessitant des guerriers par exemple), et si l’adversaire fait quitter le terrain à un de ses monstres équipé avec cette carte, on peut invoquer nos gros insectes de la main.

C’est la même idée qu’avec le Cocon de l’Ultra Évolution, qui est également jouable sur Master Duel mais est une UR pour je ne sais quelle raison. C’est juste un bonus que j’aime bien jouer dans ce deck car ça permet de sortir des insectes normalement injouable, comme la Grosse Mite Ultime pour le meme. Vous pouvez ignorer ce package si vous préférez optimiser le build.

Les ratios sont à peu près les même que la version TCG, et on y ajoute les cartes du side deck car il n’y a pas de side dans ce jeu. Le package Utopie Double est optionnel, ça permet simplement d’OTK facilement quand l’occasion se présente, ou de sortir ZEUS en main phase 2.

L’unique copie de Dard Assassin est là simplement en tant que cible pour Gokipole car c’est l’insecte de niveau 4 avec le moins d’ATK du jeu (à égalité avec Gros Insecte et Gokibore), et en plus il est VENT, ce qui permet de l’invoquer spécialement même sous la Barrière-Statue des Tempêtes.

Voilà, globalement le deck n’est pas très onéreux même sur ce jeu, malgré ce que pourrait laisser penser le nombre d’UR de cette decklist. Parmis toutes les UR que j’ai intégrées ici, seules 2 sont vraiment nécessaire (Almiraj et Terra Formation, deux cartes assez génériques pour servir dans plein d’autres decks), tout le reste c’est de la staple. Bien sûr, jouer au moins une copie de Maxx « C » est aussi nécessaire si vous voulez profiter de la synergie (Cancrelat Vengeur permet de chercher Maxx « C »).

Et en terme de SR, vous n’avez vraiment besoin que de Chargeur Dévastateur, Picofalena et Papillon Séraphin, donc 3 SR à crafter en tout. C’est vraiment un deck ultra budget par rapport au standard du jeu. Vous pouvez même jouer le Pot de l’Extravagance ou de la Prospérité afin d’améliorer la consistance sachant qu’il n’y a rien de vraiment important dans l’extra deck, on peut totalement le remplir de trucs random pour payer les coûts de ces pots.

Ce sera tout pour cette deck profile, j’espère que ça vous aura plu. A bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :