Deck Profile : Seiyaryu – Chevalier Étoilé (Starry Knight) Contrôle Budget

Ghost from the Past a été une grande déception pour beaucoup, il apporte très peu d’imports OCG intéressants, des reprints random sans intérêts, et des Ghost Rare beaucoup trop difficile à pull pour un set supposé les faire « revivre ». Il y a malgré tout quelques trucs intéressants dans ce set, ne serait-ce que les nouveaux archétypes Sunavalon et Starry Knight qui, même s’ils ne sont pas assez bon pour avoir du potentiel compétitif, restent plutôt cool.

Aujourd’hui, le sujet est Starry Knight, aka. Holy Knight / Chevalier Étoilé en FR, le nouvel archétype basé sur la retrain de Seiyaryu.

Update 14/03/2022 : Depuis la sortie de l’archétype, il y a eu quelques vagues de support disséminées dans des sets principaux. Il fallait donc que je mette à jour la deck profile pour en parler car ça change quand même pas mal la decklist.

Decklist

  • Monstres (12) :
    • x3 Nuit Étoilé, Dragon Étoilé
    • x3 Rayel, Chevalier Étoilé
    • x3 Orbitael, Chevalier Étoilé
    • x1 Flamel, Chevalier Étoilé
    • x2 Astel, Chevalier Étoilé
  • Magies (12) :
    • x3 Bûcher du Chevalier Étoilé
    • x2 Cérémonie du Chevalier Étoilé
    • x3 Liens des Camarades
    • x3 Pot de l’Extravagance
    • x1 Ciel du Chevalier Étoilé
  • Pièges (16) :
    • x3 Souffle du Chevalier Étoilé
    • x3 Assaut Solennel
    • x1 Arrivée du Chevalier Étoilé
    • x3 Inifini Éphémère
    • x3 Dispositif d’Évacuation Obligatoire
    • x3 Hommage Torrentiel
  • Extra Deck (15) :
    • x1 Dragon de Lumière @Ignister
    • x1 Dragon de la Tornade
    • x1 Résident des Abysses
    • x2 Numéro 41 : Bagooska le Tapir Terriblement Fatigué
    • x2 Lyna la Charmeuse de Lumière Chatoyante
    • x2 Hoshiningen à la Mode
    • x2 Phénix, Chevalier du Cauchemar
    • x2 Licorne, Chevalier du Cauchemar
    • x2 Dragon Épéborrelle

Decklist disponible sur OTK

Présentation de l’archétype

Starry Knight est un deck contrôle dont le but principal est de loop Seiyaryu, le Dragon Étoilé afin d’abuser de son effet qui pop une carte sur le terrain lors de son invocation depuis la main et qui n’est pas limité à une fois par tour. C’est facilement identifiable en lisant les effets des autres cartes de l’archétype, dont la plupart vont permettre d’invoquer depuis la main ou de renvoyer le dragon en main facilement, parfois même en effet rapide. La plupart des membres de l’archétype, le dragon mis à part, sont des monstres LUMIÈRE Elfe de Niv. 4, et tous disposent de deux effets distincts : Un sur le terrain, et un dans le cimetière.

Seiyaryu, aka. Nuit Étoilé, Dragon Étoilé, est donc le boss monster de l’archétype, bien qu’il n’en porte pas lui-même le nom. Lorsqu’il est invoqué normalement ou spécialement de la main, il pourra cibler une carte sur le terrain et la détruire en effet optionnel, et cet effet n’est pas limité à une fois par tour, ni aux cartes de l’adversaire. Ça signifie qu’on peut se servir de cet effet pour pop une de nos cartes qui aurait un effet avantageux, tel qu’un Artéfact par exemple. Il est protégé de la destruction au combat et par effet de monstre TÉNÈBRES, donc Dragoon ne peut pas le passer par exemple. Enfin, lorsqu’il attaque, il peut bannir le monstre attaqué temporairement jusqu’à la End Phase et attaquer une seconde fois ensuite. Une 2~3 of, car vous voulez l’avoir en main et ce même s’il est tutorisable. C’est un bon boss monster, relativement fair, ni trop nul ni trop fort, ce qui correspond finalement bien à un deck qui se veut contrôle.

Rayel, Chevalier Étoilé est le second monstre le plus important de l’archétype. Elle est la principale invocation normale du deck qui va permettre de tutoriser une magie/piège de son archétype sur son invocation, à l’instar d’un Aleister l’Invokhateur. Ceci donne essentiellement accès à tout le reste du deck vu que toutes les cartes portent le nom de l’archétype et qu’il existe un ROTA qu’elle peut aller chercher. De plus, lorsqu’elle est dans le cimetière, elle peut se bannir afin d’invoquer spécialement un autre monstre « Chevalier Étoilé » du cimetière. Excellente carte, le meilleur monstre du main deck avec Orbitael, à jouer en pas moins de 3 copies.

Astel, Chevalier Étoilé est le troisième monstre de l’archétype (elle ou il, difficile à dire). Il va permettre, en effet rapide lorsqu’il est sur le terrain, de sacrifier un monstre LUMIÈRE pour invoquer spécialement un Dragon Nv.7 LUMIÈRE de la main. A première vue on pourrait se dire que c’est pas terrible, mais il ne faut pas oublier le gameplay du deck et la notion importante de la syntaxe des phrases. Ici, Astel peut tout à fait se sacrifier lui-même pour activer son effet, tout comme il peut sacrifier n’importe quel monstre LUMIÈRE sur notre terrain, pas seulement de son archétype ou de type Elfe par ex. Son second effet dans le cimetière, qui n’est pas un effet rapide cette fois, permet de le bannir pour donner 1000 ATK à un Dragon LUMIÈRE de Niv.7 sur le terrain jusqu’à la fin du tour adverse. Cet effet-là est moins intéressant pour le coup, mais ça peut donner la patate nécessaire à Seiyaryu pour passer un Eldlich ou un Mechaba par ex. Pour lui, je pense qu’il n’est pas nécessaire en plus de 2 copies, sachant qu’il sera généralement invoqué par Liens de Camarade ou autre.

Flamel, Chevalier Étoilé est un Pendulier de Combat à thème, car lorsqu’un monstre adverse déclare une attaque, il peut s’envoyer au cimetière depuis la main ou le terrain afin d’invoquer spécialement un Dragon LUMIÈRE de Nv.7 depuis la main. Son effet dans le cimetière est un effet rapide, il peut se bannir pour renvoyer en main un Dragon LUMIÈRE de Niv. 7 depuis le terrain ou le cimetière. Très pratique pour récupérer le boss en main rapidement. Pour lui, 1 ou 2 copies pas plus, il faut avoir Seiyaryu avec pour qu’il soit utile donc on préfère éviter de l’avoir en main trop souvent.

Depuis, du support récent nous ont apportés deux nouveaux membres pour l’archétype : Ciel, Chevalier Étoilé et Orbitael, Chevalier Étoilé. Orbitael est un starter alternatif à Rayel, seconde meilleure invocation normale du deck, et il apporte à lui seul la consistance qu’il manquait à l’archétype pour être viable. Il permet, en effet rapide, de poser une magie/piège de son archétype sur le terrain directement du deck, au prix d’un monstre Lumière à sacrifier. Tout comme Astel, il peut se sacrifier lui-même ou n’importe quel autre monstre lumière sur le terrain à notre disposition pour payer le cost, et comme c’est un effet rapide, c’est utilisable pendant le tour adverse. Le gros avantage par rapport à Rayel ici, c’est que l’effet d’Orbitael pose une carte, il ne l’ajoute pas du deck à la main, ce qui est important pour jouer autour d’une certaine handtrap à pieds nus beaucoup trop présente dans les decklists. Cet effet à lui-seul suffit à rendre ce monstre indispensable pour le deck, mais ça ne s’arrête pas là.

Le second effet d’Orbitael est un effet trigger dans le cimetière lui permettant de se reborn tout seul si un monstre Dragon LUMIÈRE de Nv.7 est renvoyé en main, peut importe par quel moyen et à quel moment. Ça peut être pendant le tour adverse par l’effet d’Arrivée ou de Flamel par ex, ou par l’adversaire lui-même si il utilise une carte comme Sceau Hiératique des Sphères Divines ou Alpha le Maître des Bêtes. Donc il fait tourner le deck, ET il offre de la récursion gratuite. Le meilleur membre de l’archétype sans aucun doute, à jouer en triple.

Le second en revanche est bien moins intéressant. Ciel est un extender, ou a l’air d’en être un, puisqu’il peut s’invoquer spécialement en renvoyant un Dragon LUMIÈRE de Nv.7 ou un autre membre de son archétype présent sur le terrain en main. C’est sympa, mais sans plus pour un deck qui n’a pas d’usage concret pour un extender de ce genre. Son second effet est assez situationnel, permettant d’invoquer un Dragon LUMIÈRE de Nv.7 de la main en se bannissant du cimetière si on ne contrôle aucun monstre. Ça aurait été bien mieux si c’était un effet rapide comme celui de Flamel afin de le compléter et de comboter avec, mais là c’est beaucoup trop lent et situationnel pour justifier ne serait-ce qu’une place dans le deck. Voilà pourquoi j’ai décidé de ne pas le jouer.

Pour les Magies et Pièges de l’archétypes, on a du bon support. Tout d’abord Bûcher du Chevalier Étoilé est le fameux ROTA de l’archétype mentionné plus tôt qui est tutorisable par Rayel. Il peut ajouter un monstre « Chevalier Étoilé » ou un monstre Dragon LUMIÈRE Niv. 7 du deck à la main. Puis, si vous n’avez pas de monstre sur le terrain et que l’adversaire possède un monstre TÉNÈBRES, vous pouvez invoquer spécialement directement un monstre Dragon LUMIÈRE de Niv. 7 depuis la main. C’est une excellente carte qui possède en plus un usage en going second (car on ne va pas se le cacher, les monstres TÉNÈBRES sont omniprésent dans le jeu et tous les format confondu, c’est rare de tomber sur un deck qui n’en a aucun), une 3-of sans hésiter.

La seconde magie de l’archétype est Cérémonie du Chevalier Étoilé, une magie continue HOPT. Cette carte permet un échange de carte en main pour tutoriser un Dragon LUMIÈRE Niv. 7, en échange d’un Elfe LUMIÈRE de Niv. 4 à renvoyer sous le deck, parfait pour renvoyer une brique dans le deck comme la Statue-Barrière. Son second effet est plus intéressant, il s’agit d’un effet trigger activable lorsque l’adversaire active quelque chose, permettant ainsi d’invoquer spécialement un Dragon LUMIÈRE de Niv. 7 depuis la main. Notez que la carte est HOPT, mais qu’en plus de ça vous ne pouvez pas utiliser les deux effets durant le même tour. Elle est accessible facilement via Rayel et Orbitael, et en avoir une seconde au cas où l’adversaire s’en débarrasserait est appréciable pour le grind.

La dernière magie de l’archétype est Ciel du Chevalier Étoilé. Il s’agit d’une magie de terrain qui offre essentiellement une seconde invocation normale de monstre « Chevalier Étoilé » ou d’un Dragon LUMIÈRE de Niv. 7. Son second effet trigger n’est activable que durant notre tour et permet de piocher une carte si un Dragon LUMIÈRE de Niv. 7 est renvoyé en main, le tout HOPT bien sûr.

Cette carte n’est pas incroyable, même en considérant la double invocation normale, ce qui d’ailleurs ne permet pas d’invoquer gratuitement un Dragon Lv.7 depuis la main. C’est une invocation normale, donc il faudra toujours sacrifier 2 monstres pour invoquer le dragon par sacrifice à l’aide de l’effet de cette carte. Cependant, depuis l’arrivée d’Orbitael, jouer cette carte en 1 copie permet de la tutoriser avec Rayel afin d’avoir la seconde invocation normale pour Orbitael et obtenir un démarrage plus que correct avec la possibilité d’utiliser Orbitael deux fois au lieu d’une (la première fois il sacrifie Rayel, et pendant le tour adverse si se sacrifie lui-même pour set).

Au niveau des Pièges, seulement 2 existent pour l’instant : Souffle du Chevalier Étoilé et Arrivée du Chevalier Étoilé.
Arrivée du Chevalier Étoilé est une piège continue dont le seul but est d’aider à invoquer un Dragon LUMIERE de Niv. 7 de la main ou de l’y renvoyer. C’est un outil important pour le gameplay du deck, ça permet d’avoir une autre solution pour invoquer un Seiyaryu renvoyé en main par autre chose (coucou Sceau Hiératique des Sphères Divines et Dragonirène Rangement).

C’est juste fort dommage qu’elle soit HOPT, encore une carte avec une limitation idiote qui limite le potentiel du deck, raison pour laquelle j’ai décidé de la passer à une copie. On la récupère via Orbitael, et c’est tout. En avoir une seconde pourrait aider au grind, mais ça augmente les risques de brique pour une carte qui ne servirait à rien sans Dragon en main.

La dernière piège est le Souffle du Chevalier Étoilé, une carte un peu spéciale. Il s’agit essentiellement d’une negate d’archétype, sauf que ce n’est pas un Contre-piège mais simplement un piège normal. Si l’adversaire active une carte ou un effet, on peut remonter un Dragon LUMIÈRE Nv. 7 du terrain en main afin d’annuler et détruire la carte. Habituellement ce genre de carte sont des Contre-pièges, le fait que celle-ci n’en soit pas une est assez étonnant, ça la rend sensible à tout effet de negate de magie/piège générique que l’adversaire pourrait avoir, ou ne l’empêche tout simplement de répondre avec ses effets. Je la joue en triple ici car elle est accessible via Orbitael, ça lui donne ainsi une bonne target pour résoudre son effet, et c’est ce que le deck a de mieux en terme d’interruption.

Gameplay

Alors, le gameplay du deck est très simple : On veut avoir Nuit Étoilée, Dragon Étoilé en main autant que possible afin de pouvoir l’invoquer spécialement de la main par les effets des autres cartes Chevalier Étoilé du deck, et ainsi avoir l’occasion de détruire une carte adverse.

Le but ne sera pas d’invoquer le dragon dès le premier tour, mais de mettre en place les cartes qui permettent de l’invoquer durant le tour de l’adversaire. Donc on voudra avoir principalement Cérémonie, Souffle et Arrivée en place sur le terrain.

Pour ce faire, on a Rayel qui peut les tutoriser sur son invocation normale, et on a bien sûr le nouveau Orbitael qui facilite énormément le setup. Accéder à Orbitael sera en général la priorité tour 1, et pour ça on a quand même quelques options. Bûcher le tuto, Rayel ajoute Bûcher, Liens de Camarade y donne accès aussi si on a un autre membre de l’archétype à invoquer normalement, et Pot de l’Extravagance peut également permettre de le piocher.

Liens de Camarade est particulièrement fort car il donne accès à Orbitael ET Astel. Astel constitue un autre moyen d’invoquer le dragon de la main pendant le tour adverse, il est donc assez important.

Pour invoquer le dragon de la main justement, on a donc Astel, Arrivée et Cérémonie, toutes accessibles à partir des starters Rayel et Orbitael.

Derrière, pour renvoyer le dragon en main on a Souffle qui negate et renvoie en main le dragon en cost, c’est quand même très fort contre pas mal de chose. Arrivée sert aussi à le renvoyer en main, et l’effet de Flamel dans le cimetière est pratique non seulement pour renvoyer le dragon en main mais aussi le recycler s’il se trouve au cimetière. Enfin, Dispositif d’Evacuation Obligatoire peut renvoyer le dragon en main si Arrivée n’est pas disponible.

Tout ceci permet ainsi d’exploiter l’effet à l’invocation de Seiyaryu pour détruire une carte, et qui n’est pas limité à une fois par tour. En avoir plusieurs en main peut également se montrer intéressant pour obtenir plus de pop en fonction de ce qu’on a pour invoquer depuis la main.

Pour le reste, c’est du gameplay de deck contrôle classique, il n’y a pas de secret.

Description de la Decklist

Après avoir consulté un peu des decklists sur le net histoire de trouver de l’inspiration, j’ai rapidement compris comment les gens tournent le deck : En banal Barrier-statue Stun deck agrémenté d’un paquet de staples, car la plupart des monstres de l’archétype sont des Elfes / LUMIÈRE / Niv. 4, compatible avec Liens des Camarades et la Barrière-Statue du Paradis.

Ma version reprend cette idée avec Liens des Camarades car oui, c’est une très bonne tech pour ce deck qui ne fait littéralement aucun combo et se contente simplement d’invoquer normalement une fois pendant son tour. Ça permet essentiellement de sortir deux autres membres de l’archétype du deck facilement afin de mettre en place le setup de contrôle que veut le deck.

Après, ici j’ai choisis d’enlever la Statue-Barrière du Paradis ainsi que l’Ange de Loyauté qui ne sont pas incroyable pour le deck, ce sont des cartes qui n’handicape pas tant de deck que ça. Ce sont plus des techs qu’on pourrait envisager en side deck à rentrer dans un match-up adapté, l’intérêt de Liens des Camarades ici c’est de sortir Orbitael, Flamel et Astel du deck, pas de tenter une lock bancale.

Ici on a les meilleurs cartes pièges génériques actuelles : Assaut Solennel, Inifini Éphémère et Hommage Torrentiel. Dispositif d’Évacuation Obligatoire est une carte qui a un double intérêt pour ce deck, elle peut interrompre l’adversaire tout comme elle peut renvoyer le dragon en main pour trigger Orbitael dans le cimetière et/ou la magie de terrain Ciel pour piocher une carte. Pour stabiliser tout ça, on ajoute Pot de l’Extravagance, le meilleur pot disponible pour un deck à piège qui n’utilise pas son extra deck.

Pour améliorer le deck, on peut ajouter Prison du Dragon de Glace à la place de Compulse, voir tenter d’intégrer quelques staples pour améliorer le going second du deck qui n’est pas très fort. Gouttelette de l’Interdit par exemple, ou Graal Interdit, peuvent être très utile pour jouer sous Apollousa, Dragon Sauvage Chargeborrelle ou d’autres negate comme ça.

Comme c’est un deck contrôle tendant plutôt sur les pièges, on peut jouer des pièges de stun comme Combat en Présence de l’Empereur, Prison Royale, Limiteur d’Invocation ou encore Lien du Dragon (c’est justement Seiyaryu sur l’artwork d’ailleurs) afin de gêner au maximum l’adversaire sans en être trop impacté soi-même.

Question consistance, Pot de l’Extravagance est la plus optimisée car c’est un deck à piège, on préfère du CA plutôt que la consistance apportée par Pot de la Prospérité. Pot de Dualité pourrait se jouer dans ce deck car il n’invoque pas spécialement durant son tour, les invocations spéciales c’est surtout durant le tour adverse (et il est compatible avec Pot de l’Extravagance, contrairement à Prospérité).

Enfin, pour tutoriser Orbitael, on peut utiliser l’option Petit Monde. Cette carte permet de tuto Orbitael ou Rayel en utilisant n’importe quel monstre Lumière en main comme base, puis en passant par un Dragon Lumière Niv.7 pour le pont jusqu’à celui qu’on veut tuto. Il est aussi possible de jouer des handtrap génériques Lumière comme Illusionniste d’Effet, Pièce Structure-PSY Gamma ou Nibiru, l’Être Primitif afin d’augmenter les chances d’avoir ce qu’il faut en main pour utiliser Petit Monde. La clé avec cette carte pour ce deck, c’est de se concentrer principalement sur l’attribut comme élément commun, c’est beaucoup plus simple.

Sorcière Condamnée est une autre option jouable dans ce deck pour accéder plus facilement à Orbitael. Cette dernière permet de tutoriser lors de son invocation Graal Interdit, Lance Interdite ou encore Gouttelettes de l’Interdit, en plus de l’accès à Orbitael ou à Astel pendant le tour adverse. Le problème, c’est que c’est une autre invocation normale, et on a déjà Rayel et Orbitael ici. C’est une option attrayante, mais attention à ne pas surcharger le deck d’invocation normale, ce n’est pas bon pour la consistance. C’est quasiment toujours plus intéressant d’utiliser les slots libre pour mettre des cartes de défense générique ou des staples, surtout dans un deck contrôle.

Concernant l’Extra Deck, il est totalement accessoire. Ici j’ai décidé de mettre des cartes génériques utile pour pas mal de situations. Comme d’habitude, ce que j’utilise est à titre indicatif et ce n’est pas forcément la meilleure façon de monter l’extra deck. Un extra deck adaptable comme on le souhaite, ça ouvre beaucoup de possibilités en terme de techs, comme l’usage de Super Polymérisation, Faucheur Fantôme et Cerises Blanche…etc.

Le deck a une grosse synergie avec les Dragon LUMIÈRE de Niv.7, et vous savez pourquoi? Parce que la retrain de Seiyaryu ne porte pas le nom de l’archétype, il n’aurait ainsi pas été tutorisable par les cartes de l’archétype si elles ne mentionnaient que des cartes « Chevalier Étoilé ». A ce niveau, il est possible d’en jouer d’autres tel que Dragon de l’Arche Vaillant, Sauravis, l’Ancien et Ascensionné et Bahalutiya, le Grand Éclat qui sont aisément tutorisable.

Inutile de préciser qu’invoquer Sauravis dans ce deck n’est pas facile, étant donné que c’est un monstre Rituel il doit être invoqué de cette manière et pas par le biais des effets des Starry Knight, ce qui enlève une partie de son intérêt. Pour Dragon de l’Arche Vaillant, il doit être invoqué du cimetière pour devenir utile, chose qui n’est pas possible dans l’archétype pour l’instant. La seule manière de rendre ce monstre jouable ici serait d’ajouter quelque chose comme Monster Reborn ou Le Retour des Grands Dragons, ce que je ne trouve pas optimal puisqu’il y aura rarement une cible de ce type dans le cimetière.

Depuis LIOV, un nouveau dragon LUMIÈRE niv.7 s’est ajouté aux options pour ce deck : Bahalutiya, le Grand Éclat. Ce dragon peut s’invoquer par sacrifice en sacrifiant un monstre à effet, au lieu de deux en temps normal. Il agit un peu comme une handtrap car il possède un effet trigger lui permettant de s’invoquer par sacrifice lorsque l’adversaire ajoute une carte depuis son deck à sa main. Lorsqu’il est invoqué normalement ou spécialement, il permet essentiellement de mulligan l’entièreté de la main adverse en bannissant un nombre de carte du dessus de son deck égal au nombre de carte qu’il a dans sa main, le force à mélanger sa main actuelle dans son deck, puis il récupère les cartes bannis au préalable dans sa main.

C’est un poil compliqué mais je vais tenter d’expliquer en quoi ça peut être intéressant. Déjà, l’effet en main, on oublie ici, on ne l’invoquera en général que par le biais des effets de carte Chevalier Étoilé, il n’y a aucun scénario qui pourrait justifier le fait de vouloir l’invoquer par sacrifice. Son effet à l’invocation peut être intéressant pour contrer une tuto importante de l’adversaire, comme par exemple une Enchanteresse de l’Eau du Temple qui ajoute un Rite de l’Aramesir du deck à la main, ou un Dragon Rose Châtaigne qui ajoute un Pousse Basale de Roses du deck à la main.

On utilise alors Bahalutiya pour renvoyer la tuto importante dans le deck et changer intégralement la main de l’adversaire. De cette manière, aucune chance que la carte qu’il a tuto ne se retrouve dans la nouvelle main (à moins qu’il n’en joue plusieurs copie bien sûr), car sa « nouvelle » main est prédéterminée AVANT de mélanger sa main « actuelle » dans le deck, celle contenant la carte qu’il a tuto. C’est relativement situationnel même si les decks modernes ont quasiment toujours besoin de tuto quelque chose, raison pour laquelle j’ai décidé de ne pas l’inclure en main deck, c’est toujours moins intéressant que Seiyaryu. Ça reste une bonne option de side deck cela dit.

Concernant les mixs possible, j’ai déjà testé le mix avec Métalphose, pour la synergie « Destruction de ses propres cartes », cependant il y a d’autres options. De la même manière que pour Métalphose, Magiciens Pendule et Yeux Impairs sont d’autres decks pendule pouvant profiter de l’effet de destruction de Seiyaryu afin de détruire nos propre cartes.

Magicien Double Iris est une carte qu’on désire détruire par exemple pour profiter d’un excellent effet et possiblement trigger un Sorcier Astrographe / Chronographe en main. En plus, les Yeux Impairs sont pour la plupart des Dragon de niveau 7, tout comme Seiyaryu, et certains sont même Lumière, ce qui aide bien pour la synergie avec les cartes Chevalier Étoilé.

Artéfact : Comme Seiyaryu n’oblige pas à détruire une carte adverse, on peut tout à fait s’en servir afin de détruire une de nos propre carte afin de trigger les effets respectifs. La synergie avec Artéfact est donc limpide, on invoque Seiyaryu pendant le tour adverse et on pop un artéfact posé dans la zone M/P afin de le trigger et profiter de ses effets. La première carte à laquelle on va penser pour ce mix est bien évidemment Faux – Artéfact qui empêche l’adversaire d’utiliser son extra deck, cependant je ne miserais pas trop dessus personnellement, car Faux étant très problématique dans le format TCG du moment, il y a de grandes chances qu’elle soit bannie à la prochaine banlist (avec DPE et Dagda, quasiment tous les decks méta jouent ce combo ultra toxique).

Antre des Ténèbres : Cela peut paraître bizarre pour un deck Lumière de vouloir jouer une floodgate qui change l’attribut des monstres en Ténèbres, mais il y a une idée qui se cache derrière. Premièrement, le fait de changer l’attribut de TOUS les monstres du terrain « force » en quelques sortes l’adversaire à avoir un monstre Ténèbres, chose que Seiyaryu contre, de cette manière il ne pourra jamais être détruit ni au combat ni par des effets de monstre tant que Antre des Ténèbres est sur le terrain. Ensuite, going second cela signifie qu’avec Bûcher, on pourra quasiment toujours invoquer un dragon de la main après avoir tuto, car l’adversaire contrôle du coup un monstre Ténèbres. C’est l’idée de base derrière le mix, bien sûr cela peut s’agrémenter des autres cartes qui supportent Antre des Ténèbres, comme Lilith, Dame de la Lamentation qui peut ainsi sacrifier un monstre adverse pour récupérer un piège normal, ou Diabolos des Ténèbres, Seigneur de l’Antre qui apporte removal et interaction.

Après, gardez en tête que changer l’attribut des monstres rend une bonne partie des cartes Chevalier Étoilé inutilisable. Impossible de renvoyer Seiyaryu en main via Arrivée ou Souffle par exemple, ou impossible d’utiliser les effets de Astel et surtout Orbitael vu qu’il ne sont pas Lumière sous Antre. Ce serait dommage de tuer la meilleure carte du deck à cause d’un mix impromptu.

Sinon, j’envisage de tenter dans le futur une version mix avec les Exosœurs, qui sont un archétype Lumière Xyz interagissant avec le cimetière de l’adversaire. Les deux archétypes ne sont pas incompatibles, mais pour l’instant ce n’est que difficilement jouable car les deux archétypes ont besoin de leurs invocation normale, et la seule manière « d’outrepasser » ça c’est d’avoir Starring Knight, la Xyz générique qui permet d’invoquer un Lumière de la main.

Globalement, je ne conseille pas d’essayer de créer des variantes combo de ce deck, il n’est clairement pas fait pour ça. C’est un deck contrôle pur et dur, ce serait comme vouloir faire de Subterreur un deck combo, ça ne fonctionne pas. La seule chose d’un peu combo qu’on puisse faire avec cet archétype, c’est l’utiliser en guise de package afin d’accéder à Seiyaryu et l’invoquer d’une manière ou d’une autre via les moyens d’un deck combo (comme par pendulation) afin de profiter de son effet de pop.

Enfin, dernier petit point : le support OCG. Techniquement il n’y a rien de prévu pour cet archétype, cependant il y a du support Elfe ou Lumière intéressant à noter : Starring Knight et Victorika the Angel of Courage.

Starring Knight n’est pas exactement un monstre de l’archétype (même si le nom pourrait le laisser penser), c’est plus d’une carte générique qui possède une synergie exceptionnelle avec le deck. Starring Knight, qu’on pourrait traduire en français par « Chevalier Star » ou « Chevalier Vedette » – quelque chose dans le genre, est donc un monstre Xyz de rang 4 générique ne demandant que deux monstres de niveau 4 comme matériel. Son effet d’ignition principal permet, en détachant un matériel, de simplement invoquer spécialement un monstre Lumière depuis la main. Son second effet l’autorise à se reborn tout seul en utilisant un monstre Elfe LUMIÈRE de Niv. 4 sur le terrain en matériel, mais pas durant le même tour où il a été envoyé au cimetière.

C’est une très bonne carte pour ce deck pour plusieurs raisons. Premièrement, c’est un moyen très stable d’invoquer les Dragons de la main, et ce pendant chacun de nos tours car il ne lui faut qu’un monstre pour revenir du cimetière. Ça tombe bien, on a un monstre dans l’archétype qui revient très facilement du cimetière : Orbitael, sans parler de Rayel qui peut aussi invoquer un autre Chevalier du cimetière, donnant facilement de quoi l’invoquer.

Secondement, cette carte facilite également beaucoup les mixs avec d’autres archétypes Lumière, car Rayel est une invocation normale et beaucoup d’autres archétypes capables d’être mixés ont également une puissante invocation normale. On peut penser à Utopie, Constellée, Satellchevalier, ou Exosœurs par exemple, ce sont de bonnes options à mixer avec cet archétype mais le fait d’avoir besoin d’une invocation normale pour les jouer empiète avec le gameplay des Chevalier Étoilé.

Ensuite on a Victorika the Angel of Courage, qu’on traduit facilement en français par « Victorika l’Ange du Courage ». Elle permet, sur son invocation spéciale, d’invoquer spécialement un autre monstre Lumière de minimum niveau 5 de la main (donc Seiyaryu ici), et elle double son attaque jusqu’à la fin du tour, mais on prend des dégâts égaux à son ATK originale. C’est un peu comme Lien de Puissance pour Cyber Dragon, très pratique en going second en combinaison avec Starring Knight qui l’invoque spécialement de la main.

Ça ne s’arrête pas là, sinon je n’en parlerais pas ici. Si Victorika sur le terrain est détruite (de n’importe quelle façon, y compris par nos propre effets), on peut bannir un autre Elfe du cimetière afin de tutoriser un monstre Elfe de même niveau que celui banni par son effet. Excellent, elle invoque Seiyaryu de la main, se fait pop par son effet, et permet de tuto une Rayel ou Orbitael, à condition qu’il y a ait un autre Elfe niv.4 dans le cimetière à bannir. C’est un peu comme Eva finalement, en moins broken bien sûr mais ça ouvre quand même quelques possibilités, notamment avec Devineresse du Héraut et Trias Hierarchia… Elle marche également avec Sorcière Condamnée d’ailleurs, ça lui donne une raison solide d’être jouée dans le deck.

La Sorcière Condamnée devient une 2 cards combo grâce à Victorika avec un moyen d’accéder à Seiyaryu en main qui donne accès à la fois à la pop de Seiyaryu pendant le tour adverse, mais aussi à une tuto complètement gratuite d’Orbitael ou de Rayel pour le tour suivant. On va simplement invoquer la Sorcière, utiliser son effet rapide pendant le tour adverse pour sortir Victorika du deck, trigger son effet pour invoquer Seiyaryu de la main et pop une carte adverse. Si l’adversaire n’a rien de très intéressant à pop, on détruit Victorika avec l’effet de Seiyaryu afin de trigger son second effet, bannit la Sorcière Condamnée du cimetière et tuto ainsi Rayel ou Orbitael avec l’effet de Victorika.

Vraiment, j’espère que le TCG ne va pas mettre trop longtemps à nous importer ces cartes, ça rendrait le deck bien meilleur.

Faiblesses

Étant un deck qui utilise beaucoup de backrow, il va être relativement sensible à la backrow hate, Orage Foudroyant et Plumeau de Dame Harpie en tête. Les magies jeu-rapide comme Cyclone Cosmique ou Tourbillons Jumeaux sont encore plus problématique car nos M/P importantes sont continues, ce qui signifie que si ces magies jeu-rapide sont chaînées à l’activation de leurs effets, elles ne pourront pas se résoudre correctement car les M/P continues doivent rester face recto sur le terrain pour résoudre leurs effets.

Contre ça, on peut intégrer des Jugement Solennel, des Parfum Anti-Magie ainsi que des Blizzard, en plus de pouvoir possiblement compter sur Souffle du Chevalier Etoilé pour annuler l’une de ces backrow hate.

Globalement, l’annulation d’effet de monstre empêchera le deck de tourner correctement, même si ça n’empêchera pas Seiyaryu de toucher le terrain ou de remonter en main, ni la backrow de faire son job.

Parmi les handtraps du format, on peut noter surtout Ash Blossom, Impermanence et Veiler qui empêcheront Rayel de résoudre son effet, mais pas Orbitael car il ne prend pas Ash et peut esquiver les annulation ciblée grâce à son effet rapide. Cependant comme il ne quitte pas le terrain en cost, il reste vulnérable à Veiler/Imperm si elles sont chaînées à son effet.

Ogre Fantôme est une autre handtrap jouée en ce moment à cause de l’engine Brave Token qui peut également toucher ce deck. Tout comme pour les magies jeu-rapide de removal de backrow, Ogre peut être utilisée en chaîne à l’effet d’une de nos M/P continue pour l’empêcher de se résoudre correctement. Elle peut aussi toucher Orbitael car encore une fois, il ne quitte pas le terrain en cost, donc si il se cible lui-même et que Ogre le détruit avant la résolution, son effet se résoudra dans le vide.

Sinon, à part ça, c’est un deck qui n’aime pas trop le going second, et ce malgré Bûcher qui est plus forte en go 2nd. Même s’il se fiche de Faux, les negates restent très problématique et il faudra compter le plus souvent sur des staples pour arriver à casser un board établi, comme d’habitude.

Autre point important : l’absence d’option de recyclage des ressources bannies. Si Rayel, Orbitael et Flamel ont tous un effet les autorisant à recycler le cimetière, ce n’est pas le cas des ressources bannies. Si Seiyaryu se fait bannir, il n’y a aucun moyen de le récupérer, et c’est pour ça qu’il faut le jouer en triple. C’est la win condition du deck après tout.

Même chose pour les M/P, sauf que là c’est valable aussi pour le cimetière. Pour cette raison, jouer triple copie de Cérémonie et double voir triple copie d’Arrivée n’est pas forcément incorrect, c’est même plutôt conseillé pour le grind game. Ce sont les moyens les plus solide d’invoquer et renvoyer Seiyaryu en main.

Master Duel

Voici l’inévitable review du deck sur Master Duel. Faut-il faire ce deck sur le jeu? Voyons ça tout de suite.

Update 06/2022 : Orbitael est arrivé sur le jeu, le deck est très nettement plus jouable qu’avant, et il est même très bon.

  • Monstres (17) :
    • x2 Sorcière Condamnée (R)
    • x3 Rayel, Chevalier Étoilé (SR)
    • x2 Astel, Chevalier Étoilé (N)
    • x1 Flamel, Chevalier Étoilé (N)
    • x1 Ciel, Chevalier Étoilé (N)
    • x3 Orbitael, Chevalier Étoilé (SR)
    • x3 Nuit Étoilé, Dragon Étoilé (UR)
    • x2 Seigneur de la Prison Divine (UR)
  • Magies (12) :
    • x3 Pot de l’Extravagance (SR)
    • x3 Bûcher du Chevalier Étoilé (SR)
    • x1 Ciel du Chevalier Étoilé (N)
    • x2 Cérémonie du Chevalier Étoilé (N)
    • x3 Gouttelettes de l’Interdit (UR)
  • Pièges (11) :
    • x3 Inifini Éphémère (UR)
    • x3 Souffle du Chevalier Étoilé (N)
    • x1 Jugement Solennel (UR)
    • x2 Assaut Solennel (UR)
    • x2 Arrivée du Chevalier Étoilé (N)
  • Extra Deck (15) :
    • x1 Numéro 82 : Heartlandraco (N)
    • x1 Numéro 41 : Bagooska le Tapir Terriblement Fatigué (SR)
    • x1 Galant Granite (SR)
    • x1 Vespenato la Guêpe Foreuse (SR)
    • x1 Dragon Gaïa, le Chargeur de Tonnerre (SR)
    • x1 Arsenal Divin AA-ZEUS – Tonnerre du Ciel (UR)
    • x2 Sceau Hiératique des Sphères Divines (UR)
    • x1 Phénix, Chevalier du Cauchemar (SR)
    • x1 I:P Masquerena (UR)
    • x1 Bujinki Ahashima (SR)
    • x1 Géonateuse Transversion (N)
    • x1 Lyna la Charmeuse de Lumière Chatoyante (SR)
    • x1 Licorne, Chevalier du Cauchemar (UR)
    • x1 Avramax Mekk-Chevalier Croisédia (UR)

Alors… Beaucoup de chose à dire ici. Déjà, ça pique un peu question rareté : le Dragon Étoilé est une UR, Rayel, Orbitael et Bûcher sont des SR, sans parler des staples comme Impermanence, Gouttelettes ou Assaut Solennel qui sont aussi UR…

Cependant pour contrebalancer, l’extra deck n’est pas du tout important, c’est pour Extravagance principalement. Ce que j’ai mis là, ce sont juste des options jouable et utilisable par le deck en guise de toolbox, ça n’est pas obligatoire. Vous pouvez le remplir de cartes random de rareté N et R, ça n’aura que très peu d’impact.

L’arrivée d’Orbitael a fait beaucoup de bien au deck et à sa consistance en générale, je le joue ici plutôt go second avec l’aide de Gouttelettes de l’Interdit, Seigneur de la Prison Divine et Impermanence, ça fonctionne plutôt bien pour l’instant. Je me refuse à jouer des floodgates, mais si ça ne vous dérange pas il est tout à fait possible de jouer Parfum Anti-Magie, Combat en Présence de l’Empereur, Mur de Fer Impérial ou d’autres floodgates fortes contre la méta du jeu qui n’impactent pas trop le deck.

Le Seigneur de la Prison Divine est excellent pour protéger la backrow des innombrables Plumeaux et Orage Foudroyant du format. Ca aide beaucoup le deck et grâce à ça on n’a même pas besoin de jouer de handtraps pour s’en sortir. Gouttelette est importante en go second pour pouvoir jouer, et c’est en bonus tutorisable par Sorcière Condamnée.

L’unique Jugement est juste là pour remplacer la troisième copie d’Assaut Solennel que je ne possède pas. Si vous avez cette carte en triple, inutile de mettre le Jugement.

Si vous voulez voir le deck en action, je vous invite à regarder sur mon profil Master Duel, où j’ai enregistré quelques replays avec le deck (certes pas très haut dans le classement mais ça vous donnera une idée de comment jouer le deck).

Globalement un bon deck contrôle qui s’en sort très bien sur le jeu et qui n’a, en plus, pas besoin d’extra deck. C’est une bonne idée si vous cherchez quelque chose de pas très onéreux et que vous avez déjà des staples à disposition. Le Dragon Etoilé est absolument nécessaire en triple, vous voulez l’avoir en main autant que possible car il n’est pas limité à une fois par tour et les autres cartes de l’archétypes ont besoin de lui pour fonctionner, cependant les staples onéreuses comme Gouttelettes et Impermanences peuvent être remplacées par d’autres moins onéreuses, tel que Dispositif d’Evacuation Obligatoire, Hommage Torrentiel, Dinomischus Paléozoïque, Graal Interdit ou Prison du Dragon de Glace.

A bientôt !

2 commentaires sur “Deck Profile : Seiyaryu – Chevalier Étoilé (Starry Knight) Contrôle Budget

Ajouter un commentaire

  1. Hello ! :)

    J’aime beaucoup ta decklist !

    Tu as des conseilles pour insérer les nouveaux supports au deck ?

    Esprit protecteur Loagaeth, un level 7 qui s’invoque quand un elfe utilise son effet. idéal pour des Yxy 7. Peut être en X1 ?

    Orbitael, s’invoque depuis le cimetière si un dragon revient à la main. se sacrifie pour poser une m/P depuis le deck. Peut être en X2 ?

    Ciel, chevalier étoilé, se banni du cimetière pour invoquer un dragon level 7. Peut être en x1 ?
    Bahalutya ,un dragon level 7.

    J’aime

    1. Salut, merci pour ton commentaire !
      Cette decklist fait partie d’une longue liste de deck que j’ai besoin de retravailler et mettre à jour car ils ont reçu du support entre-temps.

      Pour ce qui est du support de ce deck en particulier :
      Ciel, Chevalier Étoilé avait l’air intéressant sur le papier, un extender potentiel, mais au final il n’apporte pas grand chose de plus au gameplay du deck, il peut « juste » remplacer un autre nom sur le terrain. Dans le meilleur des cas ça permet de renvoyer le dragon en main et permettre un accès à une Xyz 4. Donc oui pas plus d’une copie selon moi.

      Orbitael, Chevalier Étoilé est de loin le meilleur support que le deck ait reçu et l’un des monstres les plus importants, je le jouerais en x3 sans hésiter. Le fait d’accéder à une M/P de l’archétype depuis le deck, sans prendre Ash et en effet rapide par dessus le marché pour l’aider lui ou un autre monstre lumière à esquiver les Imperm/Veiler, c’est génial. Et en plus il se reborn si le dragon remonte en main, donc un effet trigger couplé à un effet rapide, tout deux utilisable pendant le tour adverse, parfait pour le gameplay du deck.

      Bahalutiya, le Grand Éclat est un nouveau Dragon LUMIERE Niv.7, donc on peut penser à du support pour cet archétype indirectement. Il offre une sorte d’interaction bizarre avec l’adversaire où on peut lui faire faire un espèce de mulligan forcé après une tuto, ça peut être pratique dans le cas d’un deck combo qui possède des one-off à tutoriser, car on les lui renvoie dans le deck et il devra opérer avec une nouvelle main sans ces one-off (car il doit d’abord bannir sa nouvelle main avant de renvoyer sa main actuelle dans le deck, donc en théorie aucune chance de repiocher ce qu’il a pu vouloir tuto). Ça c’est sur le papier, dans les faits c’est soumis à la chance et au deck adverse, certains se moque bien qu’on leurs remplace leurs main et surtout ça peut leurs faire piocher des staples, chose qu’on préfère éviter. Donc bon, c’est sympa, mais sans plus, rien qui ne pourra prendre la place de Seiyaryu. Plutôt une carte à garder en side x1 je pense. C’est définitivement un bon light dragon lv.7 jouable pour le deck cela dit, meilleurs que Arkbrave ou Sauravis en stand-alone.

      Esprit Protecteur Loagaeth est moins spécifique pour ce deck et plus du support générique Elfe, cela dit ça fonctionne bien ici. C’est une invocation spéciale gratuite et ça offre une solution de removal qui ne détruit pas, ça peut être pratique en going second pour seconder Seiyaryu ou si il faut se débarrasser définitivement d’une carte adverse. Cependant ce n’est pas une carte que je jouerais personnellement dans ce deck, d’une part car ce n’est pas tutorisable (à moins de jouer un engine Small World par exemple), d’autre part car elle n’apporte pas grand chose de plus au gameplay du deck, c’est juste un outil going second.
      Vouloir faire des Xyz 7 dans ce deck n’a pas beaucoup de sens pour moi, il n’y en a aucune d’assez intéressantes pour justifier un changement de plan, plutôt que simplement loop Seiyaryu via les effets de l’archétype. D’une manière générale, je ne pense pas que ce deck soit pensé pour être joué avec l’extra deck, mis à part avec quelques occasionnelles Xyz 4, cela me semble juste beaucoup trop minus par rapport à ce que veux faire le deck à la base.

      En parlant de Xyz 4 justement, il y a « Starring Knight« , un Xyz 4 Lumière Elfe, uniquement dispo en OCG pour l’instant. Il peut invoquer spécialement un monstre Lumière de la main et peut revenir du cimetière tant qu’on a un Elfe Lumière niv.4 sur le terrain à prendre comme matériel. C’est clairement du support pour ce deck et c’est en plus plutôt fort car ça ne limite pas le type de monstre qu’on peut invoquer de la main, n’importe quel Lumière est compatible. On peut invoquer la Barrière-Statue, Felgrand, Athena, Krystia, Thetys, Ecclesia, Rai-Oh, des Satellarknights, des Cydra… etc, il n’y a plein d’options de combo et de mixs qui deviennent accessible uniquement grâce à cette carte. Lorsqu’elle sortira chez nous, je pense qu’on pourra vraiment opter pour build une version plus combo/midrange du deck.

      En attendant, tu peux probablement regarder du côté des Metalfoes ou de Odd-Eyes si tu cherche à combo, intégrer un petit engine Starry Knight dans ces deck fonctionne bien pour pop les scales et invoquer les dragons par pendulation. En plus avec Orbitael, on peut maintenant intégrer les quelques pièges de l’archétype à l’engine pour que le mix ait un peu plus de sens qu’un simple moyen de pop les échelles.
      Sinon sans surprise, un engine Dogmatika marche assez bien dans le deck version contrôle, sachant qu’on ne va pas chercher à invoquer depuis l’extra deck et qu’on a justement beaucoup de place libre, on peut jouer Nadir avec ses targets habituelles pour un accès un peu consistant à Punishment et/ou Fleurdelis et ajouter un plan de jeu solide en going second.

      Bref, il faut que je me penche plus sérieusement sur la mise à jour de tous ces decks qui en ont besoin comme celui-là, et j’en ai déjà tellement en attente, il faut que j’arrive à m’organiser un peu mieux…

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :