Discussion Méta : Le Format Septembre 2020

Je sors un peu de mon registre habituel de deck profile pour discuter un peu de la meta et de ce qu’on peut jouer contre. Cet article est la première partie d’un pavé césar que j’ai décidé de couper en deux car sinon c’était trop long. Tout d’abord on va voir quel sont les decks du moment, méta ou non.

Les Decks Méta actuel

Depuis la banlist de septembre 2020, les decks méta les plus représentés du moment sont :

  • Dragon Link
    Deck combo dragon capable de jouer sous de multiples handtrap et termine généralement sur deux negate (Savage et Herald), une bounce (Hieratic Sceal) et un « domain lock » via Union Carrier et Dragon Buster équipé à Savage visant à empêcher l’adversaire d’utiliser son extra deck. Le deck a aussi accès à la Smoke Grenade et à Levianier pour handloop deux cartes dans la main adverse en plus d’avoir connaissance de la main complète. Clairement l’un des meilleurs deck du format et aussi l’un des plus unfair à affronter.
  • Infernoble
    Un deck combo de guerrier d’attribut FEU avec un gros focus sur les magies d’équipements. Leurs boss monster Charles, une synchro de niveau 9, est capable de détruire une carte sur le terrain sans cibler en effet rapide et de ré-équiper des magies d’équipement du cimetière à lui-même. Le combo le plus populaire de ce deck, celui qui l’a propulsé tier 1 dans la méta, implique la fameuse Smoke Grenade que Charles peut équiper du cimetière puis détruire pour abuser de son effet permettant de handloop jusqu’à plusieurs fois par tour, éliminant ainsi les menaces que l’adversaire pourrait sortir contre et sécurisant la victoire. Depuis le ban des syntoniseurs utilisés fréquemment avec Halqifibrax, le deck a un nouveau combo dégénéré lui permettant de sortir un VFD en plus de Charles et du combo handloop.
    Méta uniquement à cause de l’interaction toxique avec la Smoke Grenade, attendez-vous à voir ce deck tomber dans l’oubli des tier rogue lorsque cette carte stupide sera bannie ;
  • Dogmatika Invoked
    Un deck plutôt contrôle tournant autour de Aleister et ses fusions de foire, ainsi que Ecclesia et sa clique. Le deck est très fort à cause de sa récursion, même s’il ne pose pas de board super impressionnant, il est capable de faire mal. Le fait de pouvoir envoyer des monstres de l’extra deck au cimetière est un très puissant effet qu’il ne faut pas sous-estimer, de nombreuses cartes d’extra deck possèdent des effets qui s’activent lorsqu’elles sont envoyées au cimetière, peut importe par quoi, et ce deck y a accès très facilement. C’est joué avec N’tss, Ancienne Entité pour détruire sans cibler une carte sur le terrain, Titaniklad pour tuto un monstre Dogma en end phase, le plus souvent Fleurdelis pour annuler un effet de monstre durant le tour adverse. Ça joue aussi la piège Sentence Dogmatika pour détruire un monstre adverse tout en envoyant un monstre de l’extra deck au cimetière, tel que N’tss pour une double destruction. Mais ce qui a vraiment fait exploser le deck, c’est la sortie de Shaddoll Schisme, une piège tutorisable qui permet de faire une fusion Shaddoll pendant le tour adverse avec des matériaux du cimetière. Donc on envoie Apkallone au cimetière via Nadir ou autre effet Dogma, on tuto Schisme, on la pose et pendant le tour adverse on l’active, on fait Winda avec les matériaux au cimetière, notamment Apkallone. Et en plus, la carte a le bonus de pouvoir envoyer un monstre sur le terrain adverse au cimetière s’il a le même attribut que le monstre Shaddoll invoqué. Certaines version jouent aussi un Cyber Dragon Nova, car lorsqu’il est envoyé au cimetière, il permet d’invoquer spécialement gratuitement une fusion machine de l’extra deck, et oh comme c’est étrange, Mechaba en est justement un, ça tombe bien !
    Les engines Dogmatika et Invoked sont très répandu en général et splashé dans d’autres decks, et cette version est celle qui a remporté le plus de succès en tournoi actuellement, mais c’est aussi le deck méta le plus onéreux du moment ;
  • Dinosaur
    Un deck qui existe depuis un moment mais qui n’a explosé que depuis le début d’année. Très fort en going second grâce à son potentiel anti-méta, la puissance du Tyranno Ultime Conducteur, et l’accès à Divernosaure, une carte stupide qui protège tous les dino des effets activés adverse, les transformant en « tower » complètement insensible aux handtrap et autres interaction avec l’adversaire. Certaines version go first posent la Statue-barrière des Tempêtes pour bloquer les invocation spéciales au VENTS, et il existe des versions « True King » moins représentées car moins stable, mais qui joue des cartes Roi véritables, Diagramme Dragonique et des combo synchro pour faire un Trishula et un VFD tour 1, avec la possibilité de bannir des cartes de l’extra deck adverse via Lithosagym ;
  • Eldlich
    Le seul survivant des decks méta du format précédent après la banlist de Septembre. C’est un deck contrôle qui tourne autour du boss monster Surnaliche le seigneur d’Or et de beaucoup de magies et pièges avec un effet dans le cimetière. Ce deck ne pose pas de board, il va le plus souvent juste poser quelques cartes, éventuellement invoquer Eldlich ou l’envoyer au cimetière. Ses pièges continus sont des monstres qui s’invoquent à l’activation et permettent de bannir une carte dans le cimetière adverse ou de détruire sans cibler une carte sur le terrain adverse. Ce deck a l’avantage de pouvoir se mixer avec beaucoup d’autre pour en augmenter les capacités, tel que Dogmatika, Invoked, Red-Eyes (pour dragoon bien évidemment) ou encore Numéron Zexal.

Ce sont les decks que vous aurez le plus de chance de voir en tournoi car ce sont ceux qui donnent les meilleurs résultats.

Les Rogues

Bien sûr vous n’allez pas voir que de ça, il y a toujours des gens pour jouer des decks moins représentés qu’on appelle des « deck rogue » (et heureusement d’ailleurs, sinon on se ferait bien chier). Voici une liste non-exhaustive de ce que vous pourriez croiser en tournoi en dehors des decks méta.

  • Sky Striker
    Malgré le ban d’Engage, le deck est toujours là, moins joué qu’avant mais toujours présent, et il le sera encore puisque Ancre Veuve et Kagari ne sont plus limitées. La version la plus jouée a remplacé Engage par des floodgate cancer et un max de handtrap pour le plus grand bonheur du joueur en face ;
  • Mystic Mine
    Version Burn ou Final Countdown, cancer l’une comme l’autre, la version Exodia existe aussi mais est moins joué car moins efficace. Mais ça reste un deck de choix pour les gens qui n’ont pas de race et les singes, et la raison principale pour laquelle on continue de side des cartes anti-M/P même s’il n’y a plus vraiment d’autres M/P dangereuse à gérer dans la méta ;
  • Red-Eyes Dark Dragoon
    Pas un deck cette fois, mais un engine. Le Soldat Dragon Sombre aux Yeux Rouges en FR est un monstre ridiculement fort et capable de gagner des games à lui tout seul. Il est splashé dans un nombre incalculable de deck capable de placer deux monstres à effet sur le terrain pour sortir Anaconda Vert Prédaplante et utiliser son effet pour faire un Dragoon gratuit après avoir fait leurs combo. Certain deck jouent même du support pour ce Dragoon, tel que Vision au Yeux Rouge pour tuto la fusion sans avoir à passer par anaconda, Esprit des Yeux Rouges ou Vouivre aux Yeux Rouges pour reborn un Dragoon du cimetière dans les deck plus contrôle. Il est nécessaire, voir primordial, de se préparer à le voir en tournoi car même si la carte coûte cher, elle était assez facile à choper dans les Tin 2020 et donc très présente ;
  • Altergeist
    L’un des deck blindé de piège les plus populaire car très budget et relativement efficace. Détesté par les joueurs qui l’affronte car c’est le genre de deck anti-jeu par excellence qui dit non à tout ce que l’adversaire veux faire.
  • Monarch
    Ce deck était toujours joué en fun mais depuis la performance de Lithium2300 à l’invitational et la délimitation de son meilleur atout Panthéisme des Monarques, on risque de le voir sortir plus souvent. Ça joue sur son fameux « Domain Lock » qui empêche les invocation de l’extra deck et des Démon de la Vanité ou de la Majesté pour empêcher l’adversaire de jouer, sans parler de la fameuse Tempête des Monarques qui peut sacrifier un monstre adverse pour invoquer un monarque ;
  • Numéron
    Même si c’était un pétard mouillé, il reste dangereux et peut facilement voler des games si on s’y attend pas. C’est joué en mix avec Subterror, Generaider, Sky Striker ou Eldlich en général, sinon plus rarement en version « pure ». En going first le deck va chercher à turbo Numéro S0 : ZEXAL Utopique qui empêche complètement l’adversaire de jouer si il se résous. En going second il va simplement chercher à OTK avec les quatre numérons qui doublent leurs ATK à chaque fois qu’ils attaquent ;
  • Subterror
    Version pure appelée « Guru » ou avec Dragoon et/ou Numéron, le deck joue sur les effets flip du monstre principal Gourou Subterreur et la protection apportée par la handtrap du deck Démone Subterreur ;
  • Mégalith
    Un deck rituel budget par excellence qui se trouve en plus être relativement bon dans la méta, capable de sortir un Magicien du Chaos Sombre MAX pendant le tour adverse et d’autres monstre rituel très embêtant, tel que Dragon de la Pesanteur aux Yeux Impairs, Paon Shinobaron, ou Amorphactor Pain par exemple. Les meilleurs version jouent avec Galant Granite et une Rechercheuse Inflexipateur pour se lancer dans des combos synchro ;
  • Nékroz
    Le deck n’est pas cher et est à son plein potentiel depuis la délimitation de Unicore, en plus d’être compatible avec d’autres archétype tel que Mégalith et Dogmatika pour booster encore plus ses capacités. Le deck cherchera à turbo out Unicore pour bloquer les effets d’extra deck, ou à jouer sur Zaborg, le Méga Monarque pour vider l’extra deck adverse et en profiter pour générer un immense CA ;
  • Shaddoll
    Même si la version pure est relativement inconsistante, le fait que cet archétype ait eu droit à un très bon deck de structure en début d’année le rend encore très présent, surtout depuis la sortie de Schisme qui vient booster le potentiel de contrôle du deck. Le but sera d’activer Schisme durant le tour adverse pour faire Winda, Marionnette de l’Ombre El et gêner l’adversaire. Cette technique est d’ailleurs très jouée dans la version Dogmatika puisqu’il peuvent envoyer les fusions Shaddoll au cimetière pour tuto Schisme et faire Winda facilement, c’est ce qui rend Dogmatika si fort et si compatible avec Shaddoll ;
  • Zombie World
    Un autre deck de structure relativement fort dans la méta actuelle, principalement grâce à la carte signature « Monde Zombie » qui a un très bon effet anti-méta transformant tous les monstres du terrain et des cimetières en zombie. Combiné à Rivalité des Seigneurs de Guerre, ça forme une lock empêchant l’adversaire d’invoquer quoi que ce soit si ce sont pas des zombies, en plus de ça Balerdroch est un très bon boss monster du deck capable de negate, de bannir et de revenir indéfiniment du cimetière ;
  • Salamangreat
    Toujours là, toujours en vie et en particulier depuis la sortie d’Accesscode Talker, le boss monster qui rend ce deck toujours aussi bon. Sans lui, ce n’est plus vraiment ça. Le deck joue sur du contrôle avec leurs pièges tutorisable et la mécanique de « réincarnation » propre à l’archétype qui lui permet de bénéficier des puissants effets de Loup du Soleil, entres autres. L’accès au support générique Cyberse qui sort régulièrement ne fait que booster toujours plus le deck, notamment Exceed Parallèle qui lui donne des possibilités de Xyz 4 facile, souvent Résident des Abysses, Numéro 41 : Bagooska ou encore Traptrix Rafflesia pour la protection contre Nibiru ;
  • Mekk-Knight
    Un deck basé sur la gestion des colonnes qui apprend à voir le terrain comme une grille, une des raisons principale pour lesquelles il ne vaux mieux pas placer deux cartes dans la même colonne lorsqu’on ne connait pas le deck adverse. Les Mekk-Chevaliers peuvent s’invoquer spécialement gratuitement dans une colonne où il y a déjà deux cartes minimum, qu’elles appartiennent à l’adversaire ou non, et ils sont assez fort. L’un des outils les plus fameux du deck est « Secret de l’Héritage du Monde », une carte piège qui est une version « Mekk-knight » de « Appel de l’Être Hanté » permettant de reborn un des Mekk-knight, mais aussi et surtout d’annuler les effets de monstres adverse qui s’active dans la même colonne que celle d’un Mekk-Knight.
  • Chaos Lightsworn
    Un deck qui joue sur le mill via les Seigneurs Lumière, le bannissement de light et dark dans le cimetière pour invoquer des monstres et le nouveau dragon synchro 8 Chef du Chaos, le Dragon Magique Chaotique. Le deck a aussi une bonne synergie avec les monstres « Danger !? » et les « Thunder Dragons » ;
  • Burning Abyss
    Un ancien deck méta qui revient en ce moment avec la sortie de la banlist de nombreuses de ses cartes, tel que Tour Guide à 3, Cir et Graff à 2. Le deck joue sur la récursion de ses monstres qui ont tous un effet lorsqu’ils sont envoyé au cimetière, peu importe comment (même si ils sont détaché d’un monstre Xyz). La version pure est jouée avec exclusivement des pièges, mais il existe aussi la variante « PK Fire« , un mix avec Phantom Knight qui va jouer sur Bardiche pour poser de multiples Fog Blade ou poser la magie Rank-up pour faire des truc cancer comme V.F.D. ou Kali Yuga pendant le tour adverse. En plus avec le support de Phantom Rage, ce deck a le potentiel pour entrer dans la méta prochainement, à surveiller ;
  • Zoodiac
    Un autre ancien deck méta très dominant qui joue sur ses monstres Xyz qu’ils sont capable de sortir avec un seul matériaux (presque comme des link-1 en somme). Le deck revient doucement sur le devant de la scène depuis l’unban de l’une de ses meilleure carte Drident du Zoodiaque, et avec la sortie du nouvel archétype Tribrigade dans Phantom Rage avec lequel il a une excellente synergie. Ce deck est méta en ce moment en OCG à cause d’une unique carte complètement broken qui sort dans Phantom Rage : Arsenal Divin AA-Zeus – Tonnerre du Ciel, il y a de grande chances qu’il le deviennent aussi en TCG lorsque Phantom Rage sera dispo chez nous.
  • Madolche
    Magidolce en FR, un deck combo rogue qui peut valoir assez cher mais qui est un « fan favorite ». Il est capable d’OTK très facilement avec des one card combo et joue sur des monstres Xyz ;
  • Unchained
    Un deck basé le float de carte et sur la destruction par effet. Le deck est aussi très centré sur les invocation lien, leurs gimmick permet de prendre des monstres adverse pour faire une invocation lien d’un monstre ténèbres pendant le tour de chaque joueurs. C’est souvent joué en mix avec Œil Maléfique et Artéfact ;
  • Plunder Patroll
    Un deck contrôle de pirate avec beaucoup de récursion et une mécanique unique d’invocation spéciale de l’extra deck par effet et d’équipement à ces cartes d’extra deck. Les effets des monstres peuvent devenir des effets rapide si ils sont équipés, pouvant ainsi placer de nombreuses interruption pour le tour adverse ;
  • Cyber Dragon
    Un autre deck « fan favorite » assez facile d’accès et capable d’OTK, les meilleures versions du moment le jouent avec Dragoon pour le going first en compagnie de Cyber Dragon Infini, ou avec Super Polymérisation, Jizukiru le Kaiju Destructeur d’Etoiles et Dragon Mégaflotte Chimératech pour casser des board établis ;
  • Trickstar
    Farstar en FR, un énième deck de l’animé basé sur le burn cancer et un combo handloop avec la piège Reincarnation Farstar et Droll. C’était souvent joué en mix avec Sky Striker, mais depuis le ban d’Engage c’est moins répandu et plutôt joué avec Numéron, Eldlich, Dogmatika et d’autres saloperies dans le genre.
  • Dark Magician
    Un autre classique des fans de l’animé. Même si le deck coûte un oeil + un rein à monter, ça ne repousse pas tout le monde et le deck est capable de quelques trucs bien meilleurs maintenant qu’il a eu son support. Attendez-vous en particulier à voir beaucoup de Dragoon car il est littéralement à domicile dans ce deck ;
  • Fluffal
    Frourreur en FR, un deck qui joue sur des fusions entre des monstres peluche et des « lutins » qui ressemblent à des outils tranchant. La version la plus efficace est une version cancer qui va chercher à turbo le Roi Véritable de Toutes les Calamités (aka VFD) tour 1 avec l’aide de la nouvelle fusion lv.9, et il a aussi la possibilité de faire des fusions pendant le tour adverse ;
  • Prank-Kids
    Farce-Gamins en FR. Alors là je ne connais pas trop, je sais juste qu’il va recevoir du support dans Phantom Rage qui le rendra bien plus stable, ça deviendra donc plus représenté. Ça joue sur des fusions qui vont wipe le board adverse en se sacrifiant, chose que certaines cartes peuvent empêcher pour garder les fusions sur le terrain ;
  • Melffy
    Malgré son aspect tout mignon, le deck est relativement fort pour un deck budget et il peut faire du sale grâce à tous le support pour bête qu’il bénéficie. Sans parler de son nouveau support dans Phantom Rage qui va le rendre encore meilleur. Le deck joue sur le renvoi de ses propres monstres depuis le terrain à la main pour invoquer spécialement d’autres bêtes du deck et activer des effets, tel que la Xyz principale Melffy de la Forêt qui peut cibler un monstre pour faire « Chaîne démoniaque » dessus tant qu’il est face recto sur le terrain (effets annulés et ne peut pas attaquer) ;
  • Pendule
    Un deck combo capable de placer de multiples interruption dès le premier tour qui était très oppressant à une époque, mais après de multiples hit sur la banlist, est presque complètement tombé dans l’oubli. Pourtant le deck est encore tout à fait jouable et capable de top suivant les versions et la maîtrise du pilote.
    La meilleure version actuelle joue sur la synergie entre Endymion et Âmes des Magiciens, mais il peut aussi être en mix avec les Bêtes Mythique, Magicien Pendule ou Yeux Impairs.
    Zefra est un autre deck pendule très jouable en ce moment avec son potentiel de contrôle anti-méta et l’existence d’un FTK, mais ce sont des decks très peu joués car ils nécessite un très bon niveau ;
  • Traptrix
    Un deck qui joue énormément de pièges visant à interrompre l’adversaire dans ses plays, tel que des « trappes » qui ont une synergie avec l’archétype. Les meilleurs versions le jouent avec l’engine Dogmatika pour plus d’interruptions ;
  • Generaider
    Un deck très onéreux qui ne faisait pas grand chose à sa sortie, jusqu’au support qu’il a reçu dans Eternity Code qui l’a rendu bien meilleur. C’est un deck contrôle qui se base principalement sur sa magie de terrain pour lancer des interactions pendant le tour adverse, tel que générer des token ou invoquer spécialement des « Boss Generaider » directement du deck. La plupart des monstre de l’archétype étant lv.9, le Roi Véritable de Toute les Calamités est évidemment une staple pour ce deck qui pourra très souvent le sortir tour 1, tout en étant capable de sortir une negate et d’autres interruptions pendant le tour adverse. Souvent joué en combo avec des cartes World Legacy et Orcust tel que Girsu, mais aussi parfois avec Numéron ou avec Œil Maléfique.
  • Blackwing Raidraptor
    Un autre « fan favorite » deck issu de l’animé qui joue sur des monstres bête-ailées, des combo Synchro et Xyz et une très bonne compatibilité avec des combo cancer du moment (Infinite Negate et Barrier Statue Stun) ;
  • Mermail Atlantean
    Un deck combo dont le but principal est le FTK via la handloop, fameux pour ses combos capable de vider entièrement la main de l’adversaire. Souvent joué en mix avec les cartes « Atlantide », les cartes « Profondeurs » et avec Halqifibrax pour des combos cancer permettant de sortir Trishula et VFD ;
  • Tenyi
    Un deck qui a toujours été relativement budget et qui se spécialise plutôt dans le going second via une excellente synergie avec des cartes visant à casser des boards, tel que le Golem de Lave et les Kaijus qu’il peuvent renvoyer en main avec l’aide de Vishuda. Il existe aussi des version going first mixée avec Stade Géant ou Artéfact visant à mettre en place une lock d’extra deck ou une Apollousa et un Dragoon en compagnie de pièges tel que Vent Perdu ou Skill Drain ;
  • Crusadia
    Un deck budget et qui est très facile à piloter, c’est un deck beatdown très simpliste dont le but sera de « link climb », c’est à dire sortir de multiples Lien afin de finir sur des monstres lien de haut niveau, tel que Avramax en going first ou Equimax Croisédia en going second pour OTK. Le deck est souvent build en blind goind second avec un paquet de Kaijus pour l’aider à casser des board, mais il existe d’autres version en combinaison avec les Guardragon, Dragoon ou même Dogmatika pour le going first ;
  • Cyberse Goodstuff
    Cyberse n’est pas un archétype à proprement parler mais un type, le deck « Cyberse » fait souvent référence à un deck très similaire à celui joué par le héro de l’animé VRAINS, composé de monstres qui ont « Cyberse » dans leurs noms. Il continue d’être joué en rogue parfois, sous diverses formes. La version la plus connue joue sur une lock avec le Magicien Cyberse, le Wicckid Cyberse et le Dragon Quantique Cyberse pour empêcher le ciblage, la destruction et même des attaques contre ces monstres. Il existe aussi les versions « Code Talker » se basant sur le spam de monstre Lien (notamment de monstres « Codeur Bavard ») pour former un Extra link (un « U » afin d’occuper les deux zones Extra sans en laisser pour l’adversaire) ou encore des version FTK avec le Dragon Horloge Cyberse. Dans tous les cas ce sont des decks très budget, en particulier depuis les reprint MP20.
  • HERO
    Oui, le deck fan favorite par excellence est toujours présent. La version la plus populaire est une version mixée entre plusieurs type de héro (Vision, Destiny et Elemental) pour finir le board tour 1 sur Plasma et Loi des Ténèbres, sinon d’OTK avec Trinity ou Flame Wingman équipé de Héro Favoris et pointé par Dread Decimator. Les versions les plus optimisée joue aussi le package Héro du Mal pour avoir un accès facile à Fléau Malveillant, un monstre difficile à gérer car indestructible ni au combat ni par effet de carte et capable de raser le board adverse à chaque tour ;
  • Insect Goodstuff
    Ce deck est mieux connu sous le nom « Ballpark » ou « Gokipole », un deck qui tourne autour de la magie de terrain « Stade Géant » pour invoquer de multiples monstres normaux insecte et avoir accès à des link-4 fortes. Le deck peut aussi facilement casser des board établi avec l’aide des Kaijus insecte tutorisable et de Gokipole qui peut détruire sans cibler des cartes sur le terrain si il est envoyé au cimetière. Il a aussi évidemment accès au package Dragoon et une bonne synergie avec Tenyi ;
  • Orcust
    Toujours là, surtout depuis l’unban de Bardiche qui offre de nouvelles possibilités. Beaucoup moins représenté qu’à l’époque où il était méta, il n’en reste pas moins toujours jouable avec des engines Scrap et Bête Sacrées, et bien évidemment les Phantom Knight pour avoir de multiples Fog Blades sur le terrain.
  • ABC
    Un deck combo machine union issu d’un assez vieux deck de structure qui voudra invoquer le Briseur Dragon ABC, une puissante fusion capable de bannir une carte adverse en effet rapide et qui n’est pas HOPT, donc en avoir plusieurs sur le terrain est dévastateur (c’est la raison pour laquelle il avait été limité lors de précédentes banlists). Les version going first aiment jouer avec le Transporteur Union et arrivent souvent à sortir le Cyber Dragon Infini en plus.
  • Gren Maju
    Un deck basé sur la mécanique de bannissement qui n’a pas vraiment d’archétype dédié, c’est juste un deck « old school » blindé de vieilles cartes qui synergisent ensembles. Le deck voudra bannir des cartes de son deck et de son extra deck via des cartes tel que Pot des Désirs, Pot de l’Extravagance, Mangeur de Million ou encore Gizmek Orochi afin de mettre en place l’arrivée de sa win condition, le monstre « Gren Maju Da Eiza » dont l’ATK / DEF est défini par le nombre de cartes totale bannies. Il peut être joué en compagnie de cartes « Danger! », de l’engine Dogmatika et/ou d’un engine Stromberg pour faciliter le bannissement de masse et avoir une autre win condition « Hexe Trude ».
  • Paleo Frog
    Un deck contrôle très orienté piège issu d’un mix autour des Grenouilles et des cartes pièges « Paléozoïque ». Le deck est capable de sortir un certain nombre de monstres Xyz tel que les Rang 2 Paléo ou le fameux Toadally Awesome tour 1 pour interrompre l’adversaire.
  • Timelord
    Un deck rogue basé sur des monstres de haut niveau qui peuvent s’invoquer normalement sans sacrifice sous condition, qui ne sont pas destructible au combat, et qui peuvent activer de puissant effets après avoir combattu, le plus souvent impliquant de mélanger un certain nombre de carte contrôlée par l’adversaire dans son deck.
  • Sacred Beast
    Un deck qui a reçu du très bon support depuis la sortie du deck de structure, qui le rend très jouable en rogue, voir même viable. Certaines decklist sont capable de sortir deux Bête Sacrées tour 1 avec la piège continu Réveil des Bêtes Sacrées, ce qui signifie Skill Drain pour l’adversaire, ou bien avec Hamon + Feu Céleste Céruléen pour negate les M/P adverse. Mais la version la plus populaire est la version going second OTK avec le nouveau Raviel handtrap, la capacité à sortir la fusion Armityle très facilement avec des protection, ou encore avec la nouvelle fusion Phantom of Fury qui sort dans Phantom Rage ;
  • Harpie
    Mention spéciale à ce deck popularisé par Zouloux qui a évidemment une bonne synergie avec les combos cancer de bête ailées basé sur la Link Simorgh, mais aussi avec la fameuse piège qui rend le deck si dangereux si il parvient à l’avoir en main, Harpie’s Feather Storm, qui annule tous les effets de monstres activés par l’adversaire durant un tour. En plus, depuis la sortie de la banlist du Plumeau de Dame Harpie, le deck a récupéré un outil tutorisable de plus très efficace.

J’en ai sûrement oublié, n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires si c’est le cas.

Le format actuel est très toxique car c’est un format extrêmement centré sur les handtrap et les handloop. Une handloop, c’est l’action de retirer une ou plusieurs carte de la main adverse (soit en le forçant à se défausser, soit en en renvoyant une ou plus dans le deck). La victoire dans un match méta est très souvent décidée par qui commence et si le second joueur a pioché des handtraps ou non pour stopper son adversaire. C’était déjà un peu le cas avant avec les premiers tours à rallonge pour poser un max de negate sur le terrain, mais au moins on avait des réponses possibles, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

La présence de la Smoke Grenade (Fumigène du Voleur en FR) dans la méta rend les decks qui la joue presque complètement inarrêtable car ils prennent pleine connaissance de la main de leurs adversaire et leurs fait défausser une carte de leurs choix. Donc si vous avez un Kaiju, un Dark Ruler ou autre carte menaçante pour l’adversaire, il y a à peu près 100% de chance qu’il vous « l’arrache des mains » avant que vous n’ayez eu le temps de l’utiliser. C’est terrible et ça rend le jeu encore moins interactif qu’il ne l’était déjà, le premier joueur qui pose son board et utilise cette carte s’assure la victoire quasiment à chaque fois. En plus, il n’est plus nécessaire de placer 4 ou 5 negates, une ou deux suffisent si l’adversaire n’a plus que deux cartes en main à jouer et ne peut même pas avoir recours à son extra deck à cause d’un certain autre combo dégénéré des decks méta…

On peut facilement s’attendre à voir tout ça bannit pour la prochaine banlist vu l’état du format, pourtant ils ont décidé de les reprint récemment et ils ont aussi sorti Gustkraken Evigishki de la banlist, ce qui rend les handloop accessible à encore plus de decks (notamment Megalith qui peut en abuser). En bref le format actuel est tout sauf plaisant pour les joueurs budget ou rogue.

Et vous, comment trouvez-vous le format? Quel decks jouez-vous en ce moment? N’hésitez pas à répondre dans les commentaires, je lirais tout et essayerais d’y répondre.

A bientôt!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :